Une pétition en ligne a été lancée afin de demander au gouvernement fédéral d’offrir un meilleur accès à l’Internet haute vitesse dans les milieux ruraux.

Pétition pour l’Internet à haute vitesse en milieu rural

La conseillère municipale de La Nation Marie-Noëlle Lanthier vient de lancer une pétition en ligne afin de demander au gouvernement fédéral d’offrir un meilleur accès à l’Internet haute vitesse dans les milieux ruraux.

Cette pétition devra être signée au moins 500 fois pour pouvoir être amenée à la Chambre des communes. Au moment d’écrire ces lignes, elle en était à 225 signatures. 

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait annoncé en septembre 2018 qu’il accorderait 750 millions $ pour réduire l’écart entre les régions rurales et urbaines en ce qui a trait à la connexion Internet. Plus précisément, ce financement sera étalé sur cinq ans et vise la construction ou la mise à niveau des infrastructures de « services d’accès Internet à large bande fixes et sans-fil mobiles dans les régions mal desservies du Canada ». 

La pétition vise donc entre autres à s’assurer que le gouvernement alloue ce montant « aux collectivités qui en ont le plus besoin ».

La conseillère Lanthier rappelle que l’Internet haute vitesse devrait être un service essentiel, et qu’il s’agit d’un défi à l’échelle nationale. « De là l’importance de pouvoir déposer la pétition auprès de notre député fédéral (Francis Drouin), qui est maintenant le président du caucus rural libéral national. C’est vraiment un bon porte-parole au niveau des communautés rurales. »

Celle-ci souligne aussi que l’accès à une meilleure connexion Internet est fondamental, autant pour les entrepreneurs que pour les citoyens. « C’est vraiment devenu un service essentiel, comme l’électricité et l’essence. Les fermiers, par exemple, utilisent aujourd’hui beaucoup plus la technologie que par le passé, et c’est devenu beaucoup plus important pour eux. Les citoyens eux, doivent pouvoir faire des recherches, et certains veulent pouvoir profiter de services en ligne comme Netflix. »

Un entrepreneur de la région réagit

Président-directeur-général de KB Media, Mark Kelly a signé la pétition. Ce dernier affirme que la connexion Internet et mobile est « absolument nécessaire depuis plusieurs années ». 

L’entrepreneur de la région de Prescott-Russell se spécialise en solutions médias et offre des services dans le domaine du design et de la publicité pour l’impression et l’affichage, entre autres. Celui-ci affirme que le manque de services rapides empêche son entreprise et plusieurs autres de prendre de l’expansion. « Nous, on fait beaucoup d’affaires avec d’autres compagnies, donc si l’accès à Internet encourage des entreprises à venir s’installer ici dans la région et à faire affaires avec nous, ça va nous aider à grossir. »

Aux dires de M. Kelly, les CUPR ont toutes les qualités pour accroître son développement économique. « Nous avons un territoire incroyable, avec une communauté presque complètement bilingue. On est situé entre Ottawa et Montréal. Ce qui nous empêche de grossir, c’est une infrastructure qui supporte des moyennes et grosses entreprises. »

Le député de Glengarry-Prescott Russell Francis Drouin affirme que les géants des services de télécommunication tels que Bell ou Rogers, par exemple, ont eux aussi leur part de responsabilité.