Le maire défait Marcel Guibord a approuvé l'annulation de la réunion régulière du 17 novembre, ainsi que celle du comité plénier, prévue lundi prochain. Les réunions des comités de l'aménagement, de l'infrastructure et de l'administration ont également été retirées de l'agenda.

Pas de réunion municipale à Clarence-Rockland avant décembre

Le conseil municipal de Clarence-Rockland ne siégera pas en novembre: toutes les réunions du mois ont été annulées.
Le maire défait Marcel Guibord a approuvé l'annulation de la réunion régulière du 17 novembre, ainsi que celle du comité plénier, prévue lundi prochain. Les réunions des comités de l'aménagement, de l'infrastructure et de l'administration ont également été retirées de l'agenda.
Les élus ne siégeront donc pas jusqu'à l'assermentation du nouveau conseil en décembre.
Le conseil sortant est présentement dans une situation de lame duck: la majorité des élus toujours en poste ont été défaits et leurs successeurs sont dans l'attente de leur assermentation. Dans une telle position, le pouvoir d'un conseil municipal est très limité. Il ne peut pas ni autoriser des dépenses majeures ni engager ou congédier du personnel, notamment.
Seulement deux élus du conseil sortant reviennent à la table du conseil, soit la conseillère Diane Choinière et Guy Desjardins, qui a été porté à la mairie. Le prochain conseil sera donc constitué de sept nouveaux visages.
Le maire nouvellement élu n'a pas semblé dérangé par l'annulation des réunions de novembre. «Le conseil était de toute manière en lame duck. Nous ne pouvions pas faire grand-chose. Lors d'une dernière réunion, il n'y a pas eu quorum, alors elle a été annulée. Je crois que dans les circonstances, il a été suggéré d'annuler l'ensemble des réunions du mois. Je ne suis pas inquiet, les directeurs de la municipalité ont les choses en mains», a indiqué Guy Desjardins.
Le nouveau conseil entrera officiellement en fonction le 1erdécembre. «On aura du pain sur la planche, juste à temps pour Noël», a lancé M. Desjardins.