L'étude environnementale sur le réaménagement du tronçon de la route 174/17 entre le secteur Orléans et Rockland est repoussée d'une année.

Nouveaux retards pour l'élargissement de la route 174

Le processus pour l'élargissement de la route 17/174 est une fois de plus retardé. L'étude environnementale pour le réaménagement du tronçon entre le secteur Orléans et Rockland est repoussée d'une année.
Plutôt que d'être dévoilées en 2015, tel que prévu au départ, les conclusions du rapport devraient être connues en juin 2016, a indiqué le gouvernement régional des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR).
Ça serait au niveau de la Ville d'Ottawa que les choses coinceraient. La capitale nationale souhaiterait attendre pour faire coïncider l'étude de l'élargissement de la 17/174 avec celle du tracé du train léger.
«L'étude devrait prendre environ un an de plus. La Ville d'Ottawa souhaite coordonner cette étude à celle pour le train léger, ce qui retarde un peu le processus», a indiqué Marc Clermont, directeur des Travaux publics des CUPR.
La province de l'Ontario a déjà investi une somme de 5 millions$ pour une étude conjointe entre les CUPR et la Ville d'Ottawa visant ce tronçon de la 17/174.
Jean-Marc Lalonde déçu
L'ancien député provincial de Glengarry-Prescott-Russell, Jean-Marc Lalonde, un de ceux qui ont porté le dossier durant de longues années, s'est dit déçu. «Ça ne tient pas debout. Nous devrons attendre une année de plus. Tout ça nuit à l'économie de la région.»
Dans le scénario le plus réaliste du plan directeur des transports de la Ville d'Ottawa, déposé en décembre dernier, rien n'est prévu pour l'élargissement de la route 17/174 d'ici les 20 prochaines années.
«Le travail en cours pour l'évaluation environnementale n'est pas perdu. Cette évaluation vise à trouver le meilleur trajet est-ouest pour l'élargissement de la 174 entre Ottawa et Prescott-Russell. Ce travail se poursuit et la Ville d'Ottawa espère poursuivre la collaboration nécessaire avec Prescott-Russell afin de débloquer les fonds nécessaires, à long terme, lorsqu'on connaîtra le coût du trajet optimal», a fait savoir la Ville d'Ottawa.
Par ailleurs, l'étude se penchera sur des options alternatives à l'élargissement à quatre voies de la 17-174 du tronçon qui relie Rockland au chemin Trim, dans le secteur Orléans. L'aménagement d'un corridor au sud, qui contournerait le village de Cumberland, via la rue Innes ou Baseline, est aussi considéré.
Le gouvernement de l'Ontario et le fédéral ont déjà promis un financement de 40 millions$ chacun dans le projet d'élargissement de la route 17/174. Ce financement est cependant conditionné par une collaboration entre la Ville d'Ottawa et les Comtés unis de Prescott et Russell.