Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Même en temps de pandémie, les berges des rivières ont besoin d'être nettoyées.
Même en temps de pandémie, les berges des rivières ont besoin d'être nettoyées.

Nettoyage du printemps: les citoyens invités à mettre la main à la pâte

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La Conservation de la Nation Sud (CNS) demande l’aide de la population pour venir à bout des déchets accumulés pendant l’hiver et maintenant visibles dans les espaces publics et le long des cours d’eau.

Avec la pandémie de la COVID-19 et les mesures d’urgence mises en place, les événements habituels de nettoyage des ordures des cours d’eau organisés par la CNS ont dû être annulés de nouveau.

Néanmoins, le nombre de déchets, lui, est loin d’avoir été moindre cette année, ajoute l’organisme. Selon l’Institut international du développement durable, les Canadiens ont utilisé plus de plastique à usage unique que jamais auparavant pendant la pandémie de la COVID-19. Ces déchets peuvent entre autres contaminer les sources d’eau locales.

La CNS espère plutôt mobiliser les résidents qui s’aventurent à l’extérieur pour leurs loisirs et leur santé mentale, afin qu’ils envisagent d’apporter des gants et un sac à ordures pour ramasser les déchets et se joindre aux efforts communautaires.

CITATION Les rencontres sociales sont peut-être en pause, mais on peut quand même faire sa part pour garder nos communautés propres», a expliqué John Mesman, responsable de la sensibilisation pour la CNS.


« Les rencontres sociales sont peut-être en pause, mais on peut quand même faire sa part pour garder nos communautés propres. »
John Mesman, responsable de la sensibilisation pour la CNS

Toujours porter un équipement de protection

Évidemment, l’organisme invite les gens qui désirent mettre la main à la pâte à toujours utiliser un équipement de protection individuelle, comme des gants ou une pince à déchets. Les groupes communautaires et les résidents peuvent communiquer avec la CNS pour emprunter, au besoin, des fournitures, notamment des pinces à déchets, des gilets de sécurité, des gants jetables et des sacs à ordures.

De plus, les gens sont invités à rester prudents près des cours d’eau, alors que les pentes peuvent être instables ou glissantes. Il faut toujours séparer les éléments recyclables des détritus, et ne jamais amasser des matériaux dangereux tels que des éclats de verre, des seringues, du fil barbelé ou des déchets chimiques. Les municipalités peuvent être contactées dans ce genre de situation, afin qu’elles se débarrassent elles-mêmes de ce genre de déchets.

Les résidents qui participent au nettoyage de détritus peuvent soumettre à la CNS des photos avant et après le nettoyage de leur secteur par le biais des médias sociaux, ou en envoyant un courriel à l’organisme pour courir la chance de gagner un prix.