L'ex-mairesse de Hawkesbury revient en politique avec une équipe

L'ancienne mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, se lance dans la course à la mairie. Celle que l'on surnommait la dame de fer de l'Est ontarien ne se présente pas seule. Elle a dévoilé la composition de son équipe de six candidats, en vue des élections municipales du 27 octobre prochain.
Jeanne Charlebois a été formelle: «Nous ne formons pas un parti politique, mais une équipe. Chacun des candidats, s'il est élu, aura la liberté de penser individuellement et pourra partager ses idées dans le respect à la table du conseil municipal.»
Trois membres du présent conseil se sont rangés derrière Mme Chalebois. Johanne Portelance, André Chamaillard et Michel Thibodeau, trois conseillers pour qui les relations sont plutôt tendues avec le maire actuel René Berthiaume et sa garde rapprochée, ont dit souhaiter une vague de changements pour Hawkesbury.
«Nous trouvons qu'il y a un manque de transparence, un manque de respect et un manque de leadership à la table du conseil municipal de Hawkesbury. C'est pour cela que nous avons formé une équipe. Nous voulons travailler pour la population», a commenté Johanne Portelance.
Pierre Ouellet, Yves Paquette et l'ancien conseiller Gilles Tessier brigueront également un siège pour cette nouvelle équipe.
Selon Jeanne Charlebois, Hawkesbury a besoin d'un coup de barre pour redresser ses finances. Elle accuse le conseil actuel de faire des dépenses futiles.
«La situation financière de Hawkesbury va mal. Nous vivons au-dessus de nos moyens et la municipalité dépense de l'argent pour organiser, par exemple, un événement Poker Run. Hawkesbury est une des municipalités les plus taxées de l'Ontario, sinon la plus taxée. C'est inacceptable», a affirmé la candidate à la mairie.
Pour sa part, le maire René Berthiaume a déjà indiqué qu'il serait de la course à la mairie lors des prochaines élections. Il n'a toutefois pas encore enregistré de manière officielle sa candidature.
Ce dernier a réfuté les allégations de sa nouvelle «opposition» et défendu son bilan. «J'ai livré ce que j'ai dit que je livrerais. Je crois que je suis allé chercher beaucoup de la province pour Hawkesbury, même en ces temps difficiles. J'ai par ailleurs toujours été transparent. Je suis un des premiers maires ici à avoir rendu publics tous les documents relatifs au budget et à avoir convoqué des consultations publiques pour le budget, notamment. Je veux bâtir sur le positif», a répliqué le maire.