Le président des CUPR Robert Kirby s’est pour sa part dit satisfait de la rencontre avec la société de transport électrique.

L’Est ontarien réclame un meilleur réseau électrique

Les maires des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont réclamé au gouvernement ontarien qu’un employé du ministère de l’Énergie de l’Ontario soit assigné au dossier du réseau électrique de l’Est ontarien.

Une demande qui a été adressée au ministre associé Bill Walker ainsi qu’à des représentants de Hydro One, lundi, lors du congrès annuel de l’Association de municipalités de l’Ontario (AMO). Ils ont discuté du développement des réseaux électriques et de gaz naturel dans la région.

Discussion nécessaire, puisque ce mauvais réseau empêche certaines entreprises de renom telles que Calypso et la Fromagerie St-Albert d’élargir leurs opérations. 

« On n’a pas demandé d’argent au ministère, mais bien un appui, un soutien. On voudrait qu’ils nomment quelqu’un pour qu’il puisse travailler avec nous. On veut être capable d’avoir l’oreille du gouvernement dans ce dossier avec nous, et possiblement d’en faire un projet pilote », a fait savoir le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien.

Ce dernier souligne que selon le ministère, aucune analyse sur la capacité du réseau n’était aussi exhaustive que celle menée par les CUPR. 

L’étude avait comme objectif de démontrer où sont situées les industries importantes qui avaient besoin d’un meilleur réseau pour se développer.

Quant à la rencontre avec Hydro One, M. Parisien affirme que l’entreprise s’est montrée prête à continuer de travailler avec les CUPR pour améliorer le réseau électrique.

Le président des CUPR Robert Kirby s’est pour sa part dit satisfait de la rencontre avec la société de transport électrique. 

« Hydro One dit que oui, il y a un manque en électricité dans l’est de l’Ontario. Notre système est vieux, et si on compare à l’ouest de l’Ontario, eux, c’est beaucoup mieux. On est en arrière. C’est décourageant, mais ils ont été bien accommodants, et ils veulent travailler avec nous. »

Pour plus de logements à Cornwall

La mairesse de Cornwall, Bernadette Clement, a plaidé pour un plus grand nombre de logements abordables auprès du ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark, et de la ministre des Transports, Caroline Mulroney.

En compagnie des autres maires de l’Est ontarien, Mme Clement a préconisé qu’afin d’attirer plus de gens dans une municipalité, il fallait une plus grande gamme de logements. « À Hawkesbury et à Cornwall par exemple, on veut combler des emplois, mais si on n’a pas de logements pour les accueillir, ils ne viendront pas. »

La mairesse Clement a également parlé de l’importance de l’immigration et a réitéré que le logement abordable est primordial pour pourvoir la pénurie de main-d’œuvre.

Des annonces importantes du gouvernement fédéral à ce propos devraient avoir lieu au cours des prochaines semaines à Cornwall.