Près de 12 % des foyers ontariens sont mal desservis ou non desservis par un réseau Internet de qualité.
Près de 12 % des foyers ontariens sont mal desservis ou non desservis par un réseau Internet de qualité.

L'Est ontarien profitera d'un investissement provincial pour améliorer son réseau Internet

Le gouvernement ontarien de Doug Ford a annoncé mercredi l’investissement de 150 millions$ pour favoriser l’accès à des services Internet à large bande et des services cellulaires fiables dans les régions rurales et mal desservies de la province. La députée libérale provinciale de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard, se réjouit de l’annonce, mais dit attendre de le voir pour le croire.

Selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), environ 12 % des foyers ontariens sont mal desservis ou non desservis par un réseau Internet de qualité. Ces foyers sont situés principalement dans les régions rurales, isolées ou plus au nord de la province. «En investissant dans des services à large bande et cellulaires fiables, nous contribuons à créer de meilleures possibilités pour les familles, petites entreprises et agriculteurs ontariens dans les régions rurales et éloignées de notre vaste province», a déclaré le premier ministre Ford.

La députée libérale provinciale de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard, indique que l’annonce est une bonne nouvelle pour les citoyens de sa circonscription, une région considérée justement comme rurale. «Avec les gens qui doivent travailler à la maison et les étudiants qui doivent faire leurs travaux par Internet c’est très très important d’avoir ça dans notre région. Le plus important c’est que nos jeunes soient éduqués. Que personne ne soit laissé derrière parce qu’il n’a pas accès à Internet ou qu’il n’a pas les ressources. Ça va être important de suivre le dossier, mais je suis heureuse qu’il y ait au moins eu une initiative. Ça fait longtemps qu’on attend pour ça», indique Mme Simard.

La députée libérale provinciale de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard

Elle se garde cependant une certaine réserve à la suite de la demande du premier ministre Ford de recevoir une aide financière fédérale pour réaliser l’investissement. «Quels sont les détails ? On ne sait pas vraiment le temps que ça va prendre avant de se concrétiser. [...] Pour l’instant on ne peut qu’attendre et voir si les bottines suivent vraiment les babines.»

Le gouvernement de Doug Ford a effectivement demandé en conférence de presse que le gouvernement fédéral prenne des mesures immédiates et investisse davantage à la suite de l’annonce. «L’accès à un Internet fiable et abordable est un enjeu de taille, non seulement pour les gens de Glengarry-Prescott-Russell, mais pour tous ceux et celles qui vivent en milieux ruraux. La crise actuelle nous le démontre bien. Je pense que l’annonce d’aujourd’hui, ajoutée aux annonces de la ministre Monsef et au 6 milliards $ d’investissement par notre gouvernement pour le Fonds pour la large bande, démontre non seulement une véritable volonté politique de régler cette situation, mais démontre également l’effort et la coordination des différents paliers de gouvernement», a pour sa part indiqué le député libéral fédéral dans Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin.