Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario rapporte un gain de trois nouveaux cas positifs de la COVID-19 jeudi, portant le total à 170 cas.
Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario rapporte un gain de trois nouveaux cas positifs de la COVID-19 jeudi, portant le total à 170 cas.

L’Est ontarien franchit la barre des 170 cas de COVID-19

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) rapporte un gain de trois nouveaux cas positifs de la COVID-19 jeudi, portant le total à 170 cas. 

Le BSEO n’avait pas rapporté une hausse aussi importante du nombre de cas depuis la mi-mai, où quatre cas avaient été rapportés en une seule journée. 

Selon le médecin hygiéniste au Bureau de santé, le Dr Paul Roumeliotis, un des nouveaux cas, qui se trouve dans les Comtés unis de Prescott et Russell, est lié à un contact étroit avec un individu québécois infecté. L’origine de la transmission des deux autres nouveaux signalements, tous deux provenant des Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry, n’a toujours pas été identifiée. 


« Soyons clairs, l’ouverture [du 17 juillet] n’est pas impérative. Le règlement de la phase trois indique que vous pouvez ouvrir si vous êtes prêts. »
Dr Paul Roumeliotis

Le gouvernement Ford a annoncé lundi le début de la troisième phase du déconfinement qui s’amorcera dès vendredi. Le Dr Roumeliotis tient à rassurer les commerçants et les municipalités qui ne se sentent encore disposés à étendre leurs services. «Soyons clairs, l’ouverture [du 17 juillet] n’est pas impérative. Le règlement de la phase trois indique que vous pouvez ouvrir si vous êtes prêts». 

Parmi les nouvelles permissions possibles dès vendredi se trouve l’accessibilité aux structures de jeux. La municipalité de Clarence-Rockland a d’ailleurs confirmé jeudi que ses structures de jeux seront disponibles à l’utilisation dès vendredi. La municipalité d’Alfred et Plantagenet, quant à elle, dit vouloir s’assurer que tout soit conforme avant de retirer les rubans de mise en garde dans les parcs. «Notre département des loisirs attend des guides et des protocoles à suivre, de la part du médecin-hygiéniste de [BSEO], le Dr Paul Roumeliotis, afin d’assurer une réouverture sécuritaire des structures de jeux», souligne le canton. 

Le Dr Roumeliotis rétière par ailleurs avoir approuvé le plan de réouverture sanitaire du parc aquatique Calyspo, qui n’a pas obtenu l’accord de la province pour rouvrir ses portes lors de la troisième phase. «On espère pouvoir avoir une exception prochainement», ajoute le médecin.  

Huit cas de la COVID-19 demeurent actuellement actifs dans l’Est ontarien.