Comme partout en Ontario, les citoyens de Hawkesbury sont appelés aux urnes, lundi.

Les enjeux de l’est de l’Ontario

À l’aube des élections municipales en Ontario, de nombreux endroits de l’Est ontarien sont à surveiller.

Hawkesbury est notamment une municipalité où le vote devra être surveillé de près. La mairesse sortante, Jeanne Charlebois, surnommée « la dame de fer de l’Est ontarien », brigue un troisième mandat. Ses adversaires, la présidente du Centre culturel Le Chenail Paula Assaly et l’ancien conseiller municipal Gilbert Cyr, font campagne sur l’élément de changement. Mme Charlebois mise davantage sur son bilan précédent.

Dans la municipalité de La Nation, c’est la première fois en 40 ans que tous les postes, tant à la mairie qu’au conseil municipal, sont convoités par au moins deux personnes. À la mairie, les candidats qui croiseront le fer sont le maire sortant François St-Amour, l’ancien maire Denis Pommainville et l’ancienne conseillère municipale Danika Bourgeois-Desnoyers.

Lors des élections municipales de 2014, M. Pommainville avait mené une lutte serrée contre M. St-Amour, mais ce dernier avait fini par conserver son collier.

Ce même scénario se reproduit actuellement, alors que M. Pommainville est toujours aussi critique envers le maire sortant. À son avis, le développement des infrastructures n’est pas concluant et tire de l’arrière, et il attribue cette faiblesse à M. St-Amour.

Le développement économique est l’enjeu électoral le plus important dans La Nation.

Champlain

Dans le Canton de Champlain, quatre candidats briguent le poste de maire : Normand Riopel, Helen MacLeod, Urbano Fumagalli et Paul-Émile Duval. Le maire sortant Gary Barton ne se représente pas, après une carrière en politique municipale de 46 ans.

Lors d’un débat organisé à l’Orignal, les quatre adversaires se sont sans surprise tous opposés au projet de cimenterie de Colacem. La décision favorable prise en 2017 par les maires des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) en est une qui a fait ressurgir la hargne lors du débat. Par ailleurs, tous les candidats se sont engagés à relancer les négociations avec la municipalité de Hawkesbury pour le développement de la route 17.

Alfred-Plantagenet

À Alfred-Plantagenet, il sera intéressant de voir si le conseil sera effectivement « rénové », comme l’avait déclaré nécessaire l’un des candidats au poste de maire, Stéphane Sarazzin. À ses dires, les différends au sein du conseil font partie des enjeux de la municipalité, et il faut y remédier. Son adversaire, Jean-Pierre Cadieux, assure de son côté que tout va bien au conseil, sauf peut-être pour l’un des conseillers, qui « sème la pagaille ».

Cornwall et Hawkesbury

À Cornwall, trois candidats tentent de défaire le maire sortant Leslie O’Shaughnessy, dont la conseillère sortante Bernadette Clément. Si élue, elle deviendrait la première femme francophone élue à la mairie de Cornwall. Les deux autres prétendants au poste sont David Murphy et Nicole Spahich.

À Clarence-Rockland, Donald Veilleux conteste le poste de maire, occupé actuellement par Guy Desjardins, qui se présente pour un second mandat. Quatre conseillers municipaux y ont été élus sans opposition.

L’ancien maire adjoint et conseiller municipal de 2006 à 2010 de Casselman, Daniel Lafleur, a été élu sans opposition.

Avant la fin de la période de mise en candidature, le vendredi 27 juillet dernier, c’est une course à trois qui s’annonçait pour la mairie de Casselman.

Le maire sortant Conrad Lamadeleine et celui qui a été maire de 2010 à 2014, Claude Levac, étaient tous deux en lice, et ont tous les deux retiré leur candidature, laissant la voie libre à M. Lafleur.

À Hawkesbury Est, autant le maire Robert Kirby que l’entièreté de son conseil municipal sera réélu sans opposition.