Le président des CUPR, Gary Barton, a exprimé des réserves quant au choix d'une entreprise privée dans ce dossier.

Les CUPR pourraient se tourner vers le privé

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) pourraient faire appel à une entreprise privée pour assurer la mise à niveau du système de communication pour les appels d'urgence des incendies.
C'est une option recommandée aux huit maires par le directeur général Stéphane Parisien, mercredi.
Actuellement, le service de répartition des appels d'urgence dans les CUPR, qui est assuré par la Ville de Hawkesbury, utilise un système analogique vieillissant. 
Dans un avenir rapproché, toutefois, les municipalités de Hawkesbury, Champlain, Russell, Casselman, Hawkesbury Est, Alfred-Plantagenet et la Nation envisagent de se greffer au service de répartition de la Ville d'Ottawa. Pour se faire, cependant, des investissements importants sont nécessaires afin de passer au mode numérique.
« Dans le passé, on s'est fait dire qu'il fallait mettre nos infrastructures à jour. Il fallait acheter des tours et les munir d'équipements. On parlait alors d'un coût pouvant aller jusqu'à 6 millions $ », a précisé Stéphane Parisien. 
En faisant appel à une entreprise privée, soit Turris communications, les CUPR n'auraient pas à installer ou à entretenir les infrastructures de communications, qui seraient louées sur une base annuelle. Selon M. Parisien, il en coûterait un peu plus de 400 000 $ pour avoir accès à ces infrastructures. Celles-ci seraient en mesure de communiquer à la fois avec les appareils analogiques et numériques. 
Si les CUPR optent pour la location des infrastructures, un délai de 6 à 8 mois sera nécessaire pour passer au mode numérique.
Selon le directeur général, il s'agirait d'une des solutions les moins coûteuses pour les CUPR. « Nous avons une chance de régler ce dossier-là », dit-il. 
Le président des CUPR, Gary Barton, qui a lui-même travaillé dans l'épineux dossier du service de répartition, à des réserves quant au choix d'une entreprise privée. 
« Je suis un peu nerveux quand une compagnie tente de vendre sa salade. J'ai certainement plusieurs questions », a affirmé M. Barton.
Les maires, ainsi que les intervenants des services d'incendies des CUPR, seront prochainement conviés à une présentation par l'entreprise en question.