Projet récréotouristique des Comtés unis de Prescott et Russell, le long des berges de la rivière des Outaouais.

Les CUPR misent sur la rivière des Outaouais

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), souhaitent mettre en valeur les berges de la rivière des Outaouais.
Un projet de développement touristique a été présenté hier aux élus du gouvernement régional. Celui-ci prévoit la création d'un «corridor touristique» le long de la rivière, de Rockland jusqu'à Chute-à-Blondeau. Six sites y seraient aménagés.
«On se positionne ainsi pour le futur. Nous avons besoin de tels projets dans la région», affirme le directeur du développement touristique et économique des CUPR, Sylvain Charlebois. «La rivière des Outaouais est sous-exploitée.»
Les CUPR voient gros et veulent attirer l'attention. L'aménagement d'un centre d'attraction où on pourrait apercevoir une bouteille géante de la microbrasserie Beau's, par exemple, est le type d'idées recherché. «On veut des oeuvres artistiques démesurées, hors de l'ordinaire, qui vont attirer les gens. Le type d'attraction que tout le monde veut prendre en photo. Si on regarde petit, on va rester petit», affirme M. Charlebois.
Les berges de Chute-à-Blondeau, l'île du Chenail à Hawkesbury, le parc municipal de L'Orignal, les berges du village de Lefaivre, la rivière Nation-Sud et Clarence Point comptent parmi les sites retenus.
Les élus séduits
Le projet évalué à plus de 21 millions$ a déjà séduit plusieurs maires de la région, à commencer par le maire de Hawkesbury, René Berthiaume, qui croit depuis longtemps au potentiel économique de la rivière des Outaouais.
«C'est un concept phénoménal qui respecte la nature, l'environnement et notre agriculture, en plus de viser la promotion culturelle de notre région», a commenté l'élu.
Il estime d'ailleurs que ce projet aura d'importantes retombées économiques dans la région. «Je crois sincèrement que ce projet est plus que viable», affirme-t-il.