La semaine dernière, les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) et la firme Axion ont lancé un sondage afin de s’informer sur les besoins des futurs utilisateurs du service de transport en commun intermunicipal pour la région.

Les consultations publiques vont bon train

Près d’une semaine s’est écoulée depuis le début des consultations publiques pour le futur service de transports en commun de Prescott-Russell, et plus de 300 personnes ont déjà répondu au sondage en ligne.

La semaine dernière, les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) et la firme Axion ont lancé un sondage afin de s’informer sur les besoins des futurs utilisateurs du service de transport en commun intermunicipal pour la région.

Dès septembre 2019, les résidents auront droit à ce tout nouveau service grâce à un financement de 1,5 million % provenant du ministère des Transports de l’Ontario. Cet investissement, annoncé par le gouvernement libéral de la province il y a près d’un an, et récemment réitéré par le gouvernement actuel, sera étendu sur une période de quatre ans. Il permettra de transporter les résidents des CUPR de ville en ville, au travers des huit municipalités qui constituent la région.

En plus des 1,5 million $, le gouvernement provincial a également investi 500 000 $ que les CUPR utiliseront pour faire l’acquisition d’une minifourgonnette adaptée pour les fauteuils roulants afin d’offrir aussi un service de transport pour les personnes à mobilité réduite. Les fonds restants serviront à pourvoir le salaire du chauffeur qui la conduira.

Des consultations publiques auront aussi lieu au cours des deux prochains mois, à Vankleek Hill, Limoges, Plantagenet, St-Eugène et à Bourget. « Le sondage en ligne et les consultations seront essentiels pour bien planifier les routes, pour identifier les arrêts, pour établir les horaires et pour fixer les coûts du service », a fait savoir le gérant des communications des CUPR, Justin Bromberg, via un communiqué.