Il est possible d’observer des centaines d’espèces différentes dans l’Est ontarien grâce aux espaces agricoles, forestiers et marécageux de la région.

Les chanteurs volants de l’Est ontarien

L'ÉTÉ EST ONTARIEN / La région de Prescott-Russell regorge d’activités récréotouristiques intéressantes et d’histoires palpitantes qui n’attendent qu’à être racontées. Le Droit vous a préparé une sélection de cinq endroits de la région qui sont quelque peu méconnus et qui méritent davantage d’attention. À visiter en famille ou entre amis. Aujourd'hui, les sites de miroise de l'Est ontarien.

La miroise, vous connaissez ? 

Issu d’un mélange entre les mots mire et oiseau, ce terme représente l’activité à laquelle s’adonnent les amateurs d’ornithologie : observer, écouter, photographier et apprécier les oiseaux sous toutes leurs formes. 

Prescott-Russell, qui abonde en espaces agricoles, forestiers et marécageux, offre de nombreux endroits où il est possible d’identifier des centaines d’espèces d’oiseaux différentes.

Saviez-vous que le premier club d’ornithologie francophone en Ontario a été créé ici, dans l’Est ontarien ? Jacques Bouvier, un ornithologue professionnel bien connu de la région, a cofondé, en 2008, le Club d’ornithologie de l’Est ontarien.

Aujourd’hui, le club regroupe environ 20 personnes qui échangent régulièrement des informations sur leurs plus récentes découvertes. M. Bouvier a confié au Droit les meilleurs sites de la région où il est possible d’observer les oiseaux.

Le parc provincial Voyageur

Cette année, M. Bouvier concentre ses efforts à documenter le potentiel de ce parc comme le meilleur site de miroise dans les Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR). Au moins 200 espèces trouveraient nid à cet endroit.

Ce parc de juridiction provinciale est situé sur la rive sud du lac Dollard-Des-Ormeaux à Chute-à-Blondeau, dans le canton de Hawkesbury Est.

Les amoureux d’ornithologie doivent le potentiel grandissant de ce parc méconnu à la variété de son habitat. Aux dires de M. Bouvier, la rivière, les baies qui attirent toutes sortes de canards et les champs, adjacents au parc, sont invitants pour ces petites bêtes ailées.

Il protège également des marais créés par la centrale de Carillon.

Lagunes d’Alfred

« La tour d’observation d’oiseaux aux lagunes d’Alfred vous permet une vue sur des centaines d’oiseaux migrateurs autant au printemps qu’en automne. »

C’est ce que l’on peut lire sur le site Web du canton d’Alfred-Plantagenet. Il y a quelques années, des ornithologues américains auraient même qualifié ce marais artificiel d’eaux usées comme étant le troisième meilleur endroit de l’Amérique du Nord avec la plus grande quantité d’espèces.

Issu d’un mélange entre les mots mire et oiseau, ce terme représente l’activité à laquelle s’adonnent les amateurs d’ornithologie : observer, écouter, photographier et apprécier les oiseaux sous toutes leurs formes.

Or, bien qu’il ait été un site extraordinaire pour s’adonner à la miroise au cours des dernières années, il a perdu un peu de son prestige, juge M. Bouvier.

Selon M. Bouvier, les Lagunes d’Alfred possèdent pourtant un grand potentiel touristique. « Disons que c’est encore bon, mais pas aussi bon qu’il ne l’a été dans le passé. »

À la municipalité, on recommande également la Tourbière d’Alfred, qui offrirait un écosystème varié et intéressant.

Plage de la Baie Pumpkinseed

Pour les aventuriers intéressés à traverser la rivière des Outaouais, M. Bouvier affirme avoir découvert ce site l’an dernier et qu’il en vaut le détour. À la rive opposée à celle de L’Orignal, du côté québécois, il s’agirait du meilleur endroit dans la MRC d’Argenteuil, selon l’ornithologue.

« J’ai répertorié 201 espèces en un an et demi. C’est super. »

« Ce sont les inondations sévères du printemps 2017 qui ont permis au sable de s’accumuler sur la présente plage et à l’est de celle-ci, formant ainsi une plage quatre fois plus longue qu’auparavant, soit environ 800 mètres de long maintenant. Une grande plage attire beaucoup plus d’oiseaux de rivage (limicoles) qu’une petite plage », peut-on lire sur le blogue de M. Bouvier.

Pour en connaître davantage sur les oiseaux de la région :

+
À LIRE SAMEDI
Vous êtes un adepte d’agrotourisme et vous vous cherchez des idées de roadtrip pour boucler l’été en beauté ? Le Droit vous en apprendra davantage sur une route qui jumelle art et agriculture, le circuit Popsilos de Prescott-Russell.