La mairie de L’Ange-Gardien prendra des allures de galerie d’arts et de site d’exposition, du 13 au 15 septembre, alors que se tiendra la première édition de la Grande fête des arts.

Les arts célébrés en grande pompe à L’Ange-Gardien

La mairie de L’Ange-Gardien prendra des allures de galerie d’arts et de site d’exposition, du 13 au 15 septembre, alors que se tiendra la première édition de la Grande fête des arts, formule « améliorée » et « rebaptisée » de l’ancien Symposium Traces qui a pris son envol en 2014.

L’organisme culturel Traces Arts Visuels a dévoilé, mardi, la programmation de son nouvel événement. Au total, plus de 20 artistes en arts visuels, professionnels et émergents, débarqueront à L’Ange-Gardien à la mi-septembre. Plus de 150 tableaux, sculptures et œuvres d’arts textiles seront exposés à l’intérieur et à l’extérieur du 1177, route 315, durant les trois jours de festivités. Le public aura accès gratuitement à une palette diversifiée d’activités culturelles.

Durant le week-end, les visiteurs auront notamment l’occasion d’apprécier des performances d’artistes en direct. À titre d’exemple, le sculpteur autochtone Denis Charette sera sur place afin de façonner un totem de 32 pieds de hauteur qui sera planté en permanence sur le site de Champboisé dès le printemps 2020. L’œuvre s’intégrera au circuit d’art public du « parcours de Collines et d’eau » de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

« Le terme symposium est très galvaudé depuis quelques années un peu partout au Québec. En même temps, on se doit de se renouveler et on voulait changer le nom pour démontrer le côté plus festif de l’activité. Avec l’événement de cette année, on bonifie tout et on élargit la programmation. On ne veut pas juste être un sillon étroit dans lequel les arts visuels vont s’instaurer. On veut faire participer des artistes de chant et de littérature », explique Diane Fontaine, DG de Traces Arts Visuels, à propos des caractéristiques de la nouvelle programmation proposée par son équipe.

La poète et musicienne Louise Poirier offrira, entre autres, des prestations durant la fin de semaine. Mettant en vitrine 10 sculptures en provenance du Recycl’art de Gatineau, le Centre d’art contemporain de l’Outaouais revient également pour une deuxième fois à la mairie de L’Ange-Gardien.

Traces Arts Visuels a reçu une subvention de 15 700 $ de Patrimoine Canada pour organiser l’événement cette année.