Le mohawk sera ajouté aux enseignes d’accueil de la municipalité de Cornwall.

Le mohawk sera ajouté aux enseignes d’accueil de Cornwall

La Ville de Cornwall ajoutera la phrase de salutation mohawk « Shé:kon » à ses affiches d’accueil pour reconnaître l’importance de la communauté et de la culture mohawks et pour solidifier les relations de la ville avec la Première Nation Akwesasne.

Le conseil municipal a également décidé, lors de la dernière réunion régulière, qu’il demandera au ministère des Transports de l’Ontario de changer les affiches sur les autoroutes 401 et 138, qui mènent à la ville de Cornwall, afin qu’elles incluent Akwesasne comme une destination pour les sorties.

Des élus ont aussi proposé que la demande soit présentée au conseil mohawk d’Akwesasne pour consultation, avant d’être envoyée au gouvernement de l’Ontario. Il a également été suggéré que le député provincial de Stormont-Dundas-Glengarry, Jim McDonell, soit lui aussi engagé dans cette discussion.

Cette idée avait d’abord été évoquée lors de la réunion historique entre les deux conseils, à la mi-juin.

Dans un esprit de réconciliation, les élus de Cornwall avaient demandé aux chefs d’Akwesasne de quelle manière il était possible d’adopter des pratiques qui démontrent leurs intentions d’être « accueillants et ouverts à de nouvelles relations avec eux ».

« Lors du repas que nous avons partagé ensemble, nous avons demandé des instructions, et en retour nous avons entendu la demande que nous honorions la culture mohawk du peuple Akwesasne en incorporant la langue mohawk dans nos signes saluant les voyageurs à leur arrivée dans la Ville, comme l’ont fait les douanes américaines », indiquait notamment la motion proposée par la conseillère Elaine MacDonald.

En novembre 2018, la frontière entre le Canada et les États-Unis, là où est située la réserve autochtone de la communauté Akwesasne, a mis de l’avant une réglementation voulant que la signalisation soit présentée dans trois langues : l’anglais, le français et le mohawk. À cet endroit en 2018, plus de 1,5 million de voyageurs ont été traités, et plus d’un million était des résidents des communautés mohawks de St-Regis et d’Akwesasne.

Tous les conseillers de Cornwall ont voté en faveur de cette recommandation, et plusieurs d’entre eux ont noté qu’il s’agissait d’un grand pas vers la « construction d’une nouvelle collaboration », nécessaire pour développer certains dossiers, dont celui de la copropriété du bord du fleuve Saint-Laurent, souvent soulevé lors des récentes discussions.