Le nouveau dôme sportif de Russell est muni de nombreux équipements pour tous les âges.

Le dôme sportif de Russell ouvre ses portes

Considéré comme l’un des plus importants projets communautaires de Russell depuis des décennies, le nouveau dôme sportif a accueilli ses premiers utilisateurs mercredi dernier.

S’étendant sur environ 59 000 pieds carrés, le premier dôme sportif des Comtés unis de Prescott et Russell se dresse désormais au 150, chemin Sportsplex, entre les villages d’Embrun et de Russell.

« L’ouverture du dôme sportif sera dans la mémoire collective pour de nombreuses années à venir. Je suis extrêmement fier de la qualité de ces nouvelles installations, mais davantage par tous les efforts déployés par tous ceux impliqués dans la réalisation de ce projet et il témoigne dignement de notre esprit communautaire », a déclaré le maire de la municipalité de Russell, Pierre Leroux.

Construit au coût d’environ 4,8 millions $, le dôme comprend entre autres une piste de course et de marche à trois voies, une salle d’entraînement commerciale et un terrain de tennis. À cela s’ajoutent des vestiaires avec douches, une salle de conférence et un restaurant à l’intérieur de l’édifice adjacent.

Une communauté ralliée 

C’est en novembre 2014 que l’idée d’un dôme sportif a été apportée à la table du conseil municipal de Russell par Kin Club. L’organisme sans but lucratif s’est chargé des consultations publiques et de la campagne de financement.

« Nous sommes très fiers du résultat aujourd’hui, lance Doug Anthony, président de la campagne de financement pour le Kin Club. Le dôme représente le niveau d’engagement dont la communauté a fait preuve. Ce fut un projet merveilleux qui a vraiment rapproché les communautés. »

La campagne de financement du Kin Club a permis d’amasser un montant d’environ 330 000 $, et ce, en une année.

« Pour une communauté de 15 000 habitants, c’est tout simplement phénoménal. Il faut aussi ajouter que c’est un des plus importants projets qu’a connus la municipalité dans les cinquante derniers ans », d’ajouter M. Anthony.

La soirée d’humour en compagnie de l’humoriste André-Philippe Gagnon a permis à elle seule d’amasser tout près de 140 000 $.

Même après avoir réalisé un projet d’envergure, le Kin Club de Russell n’entend pas en rester là.

« Nous avons envoyé ce jeudi, des avis auprès de 5500 résidences afin d’obtenir des idées pour un nouveau projet. Nous voulons savoir ce que la communauté veut, et comment nous pouvons redonner », a souligné M. Anthony.