On procédait, lundi, à la première pelletée de terre symbolique en présence des représentants municipaux et des membres du groupe d’investisseurs Aquatria.

Le développement immobilier se poursuit à Casselman

Le développement immobilier se poursuit de plus belle à Casselman avec la construction d’une nouvelle résidence visant une clientèle plus âgée et autonome.

Le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine s’est joint, lundi, à un groupe d’investisseurs locaux pour une première pelletée du projet développé par le groupe Aquatria.

« L’investissement majeur qui se fait dans ce projet-ci pour Casselman témoigne de la confiance que nos investisseurs ont dans notre municipalité. La beauté de ce projet-là c’est qu’il est un instigateur pour d’autres projets dans la municipalité », a souligné M. Lamadeleine.

On procédé à une première pelletée, mais celle-ci était symbolique puisque le projet est en construction depuis septembre 2017. La première phase du projet, comprenant une résidence de 80 unités, située en bordure de la rivière Nation, devrait être complétée d’ici le 1er décembre prochain.

La résidence s’étend sur environ 66 000 pieds carrés et représente un investissement d’environ 18 millions $.

Un plan de développement futur, soit la deuxième phase, viendra rajouter 50 autres unités d’ici 2020.

« Je peux vous dire que dans les prochains mois à Casselman, il y aura d’autres surprises à venir en termes de développement économique. Il y a de beaux projets qui s’en viennent », d’ajouter le maire de Casselman.

Le groupe Aquatria a vu le jour lorsque 11 investisseurs locaux ont uni leurs forces afin de développer un terrain dans le village de Casselman. Comme premier projet, le groupe a construit un immeuble de 10 logements. Le prochain objectif était une résidence pour personnes âgées et autonomes.

« Nous nous sommes aperçus qu’il y avait bien une demande pour ce type de résidence à Casselman. On a donc décidé d’aller de l’avant », a précisé Marc Brisson, président du groupe Aquatria.

Afin d’attirer la clientèle visée, soit des aînés actifs, les propriétaires misent entre autres sur l’organisation de diverses activités récréatives ainsi que la sécurité des résidents. D’ailleurs, 78 caméras de surveillance seront installées tout autour de la résidence.

« La sécurité est une de nos valeurs principales », a fait valoir, pour sa part, Sylvain Charlebois, membre du groupe Aquatria.

Après avoir employé une quarantaine de personnes, une fois complétée, la résidence offrira 22 emplois à temps plein et huit à temps partiel.

Des preneurs
Plusieurs unités ont déjà trouvé preneurs, dont une trentaine par la congrégation des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus suite à la vente de leur maison de retraite à Ottawa.

Le groupe Aquatria précise également qu’une trentaine d’autres personnes ont manifesté leur intérêt pour louer un logis.

« Ça va très bien jusqu’à présent. Nous sommes très occupés à rencontrer des familles et des gens intéressés », a souligné Marc Brisson.