Cornwall accueillera le congrès annuel de l’AFMO en 2020.

Le congrès de l’AFMO sera à Cornwall en 2020

La mairesse de Cornwall Bernadette Clement a invité formellement l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) à organiser son congrès annuel dans sa ville, en 2020.

Après avoir traversé une période financière difficile, l’AFMO reprend du poil de la bête, avec de plus en plus de municipalités qui confirment leur adhésion au sein de l’organisme.

Étant l’une des dernières villes à s’être ajoutées à cette liste de délégués, Cornwall en a fait bien des heureux en proposant d’accueillir le congrès annuel de 2020. Le président de l’AFMO, Roger Sigouin, a affirmé par voie de communiqué que l’adhésion de Cornwall à l’organisme et l’invitation de la mairesse « témoignent toutes deux de l’importance qu’ils accordent à un regroupement tel que le nôtre ».

« Ils y voient la possibilité d’améliorer les services en français, de développer des partenariats et la nécessité de faire valoir nos intérêts auprès de la province. Mais plus encore, c’est un magnifique clin d’œil à la population francophone et à ses organismes, ceux-là mêmes qui offrent un milieu de vie dans la langue de Molière dans la communauté. »

La mairesse Clément s’est dite enthousiaste d’accueillir les membres de l’organisme au sein de sa communauté. « Il importe que les francophones de la province qui travaillent dans le giron municipal puissent se réunir afin d’aborder des enjeux cruciaux. Il en va de leur fonctionnement, mais surtout, des services qu’on s’efforce d’offrir aux contribuables. »

À l’heure actuelle, 29 municipalités sont membres de l’AFMO, et des pourparlers seraient toujours en cours afin de réintégrer Toronto. Selon le directeur général René Beaulne, il en coûterait 0,02 $ par personne pour assumer la contribution financière de la métropole à l’organisme. Celui-ci affirme qu’une rencontre avec Toronto pourrait avoir lieu au cours du mois de mars.

Par ailleurs, environ une vingtaine d’institutions provinciales et de regroupements francophones ou coopératifs en feraient également partie.

Plus de dette… et 20 000 $ en banque

René Beaulne affirme qu’au cours de la dernière semaine, la dette de l’AFMO a été complètement épongée. En plus, grâce aux nouvelles contributions des différentes municipalités, l’organisme compte maintenant 20 000 $ en banque.

« Sudbury est un gros joueur », constate M. Beaulne, en parlant de la cotisation de 10 000 $ de la municipalité qui s’est récemment jointe à l’AFMO. C’est là qu’aura lieu le congrès annuel de 2019.

La contribution de la Ville de Cornwall est de 3000 $, en raison de la moins grande population.

Le directeur général croit que les municipalités et la communauté démontrent de plus en plus d’intérêt pour l’AFMO. « Maintenant, je pense qu’avec tout ce qui se passe dans la francophonie, plusieurs constatent les choses que nous faisons. »