La majorité des restaurations de l’aire de conservation J. Henry Tweed de Russell se dérouleront au cours de 2021 et de 2022.
La majorité des restaurations de l’aire de conservation J. Henry Tweed de Russell se dérouleront au cours de 2021 et de 2022.

L’aire de conservation J. Henry Tweed à Russell restaurée dès l’année prochaine

L’aire de conservation J. Henry Tweed de Russell sera restaurée dès 2021, a indiqué mercredi l’organisme de la Conservation de la Nation Sud.

Les travaux comprendront la plantation d’arbres et d’arbustes indigènes, la réparation de marques d’érosion existantes, la stabilisation des berges et la restauration de l’habitat aquatique pour accroître la biodiversité. La majorité des restaurations se dérouleront au cours de 2021 et de 2022. La CNS souligne d’ailleurs que ce projet sera possible grâce à un partenariat avec Ontario Power Generation, s’échelonnant sur trois ans. Plusieurs autres programmes ont d’ailleurs été réalisés au fil des ans grâce à différents partenariats entre ces deux organisations.

« L’aire de conservation J. Henry Tweed est un élément de la communauté qui plaît à tous. Comme les pressions de développement augmentent à Russell et ailleurs, nous promettons de continuer à protéger et à procurer des espaces naturels publics comme l’aire de conservation J. Henry Tweed; et nous sommes reconnaissants du soutien d’OPG pour aider à restaurer le parc et la biodiversité locale», a souligné John Mesman, responsable des communications à la CNS.

Au cours des deux dernières années, la Conservation de la Nation Sud a déjà a refait la surface du sentier récréatif de l’aire de conservation, a installé des nouvelles passerelles pour piétons et a enlevé et remplacé des centaines de frênes morts et mourants infectés par l’agrile du frêne, entre autres.

L’aire de conservation J. Henry Tweed, créée en 1980, est l’un des parcs publics les plus populaires de la CNS, indique l’organisme, et accueille plus de 20 000 visiteurs annuellement.