Rachel Boucher est au coeur du projet des bibliothèques de rue à Casselman.

La littérature dans les rues

Les résidents et visiteurs de Casselman auront désormais de la littérature à portée de main notamment en attendant l’autobus. La Bibliothèque publique de Casselman lançait, jeudi, son programme de bibliothèques de rue.

Bientôt, de petites maisons abritant une vingtaine de livres seront installées à divers endroits à travers le village. Les gens auront le choix de prendre un livre et seront invités à en laisser un pour le prochain passant.

« Avec ce projet, on étend l’espace de la bibliothèque. Ce sont des livres en liberté. Pas besoin d’inscription et pas de frais pour un livre en retard. C’est une formule gagnante et un vrai partage de la culture », a souligné pour sa part Anik Charron, conseillère municipale et présidente du conseil d’administration de la bibliothèque. 

En français et en anglais

Ces petites bibliothèques de rue gratuites, construites par Gilles Gadoua, proposeront notamment des ouvrages en français ainsi qu’en anglais, pour jeunes et moins jeunes, et ce, à toute heure de la journée. 

« Chacun peut venir retirer un livre et laisser un livre dans le but de favoriser le partage, a ajouté Rachel Boucher, directrice générale de la bibliothèque. Les boîtes ne seront donc jamais vides ». 

Pour bien lancer le projet, la Bibliothèque publique s’assura de fournir les livres.

« Nous espérons que ces petites bibliothèques de rue seront appréciées et protégées, et que les gens de chaque quartier en assureront un bon usage. Ce qui est important c’est qu’il n’y ait pas de vandalisme. Ce sont des bijoux auxquels il faut faire attention », a poursuivi Mme Boucher. 

Les petites bibliothèques seront ainsi sous la responsabilité des citoyens qui devront assurer leur bon usage, à l’intérieur de leur quartier. 

« De notre côté, on veut évidemment encourager la lecture parce que c’est important dans la vie de tous. Avec ces petites boîtes, on apporte la bibliothèque directement aux gens », d’ajouter Rachel Boucher. 

Pour débuter, quatre boîtes de livres seront installées près d’arrêts d’autobus. 

Les gens qui attendent auront ainsi le choix de ranger leur cellulaire ou tablette électronique et de prendre un livre. 

Une douzaine de boîtes pourraient être installées à l’avenir.

Pour connaître l’emplacement des bibliothèques de rues, les gens peuvent visiter le www.bibliocasselman.ca.