L'événement a accueilli une trentaine d'employeurs ayant 783 postes à pourvoir.

La foire de l'emploi de Prescott-Russell attire les foules

Plus de 800 personnes ont convergé vers Hawkesbury, samedi, afin d'explorer les possibilités d'embauche offertes dans le cadre de la cinquième foire de l'emploi de Prescott-Russell.
L'événement, organisé par le Centre de services à l'emploi de Prescott et Russell (CSEPR), a accueilli une trentaine d'employeurs ayant 783 postes à pourvoir. 
«On est à la recherche de différents types d'employés pour différents postes, a expliqué pour sa part Martine Laviolette, vice-présidente de district pour la Banque Scotia. J'ai été impressionné, non seulement du nombre, mais de la qualité des gens qui sont venus nous voir aujourd'hui.» 
En plus des nombreux postes disponibles, la foire offrait également de l'orientation pour les choix de carrière. C'est entre autres ce que William Young était venu chercher. 
«Je songe à retourner aux études bientôt et je regarde en même temps les possibilités d'apprentissage offertes par des entreprises, de même que les connaissances requises qui pourraient m'aider dans mon choix d'études», a confié M. Young.
Pour d'autres visiteurs, comme Olivier Jean-Louis, étudiant à l'Université d'Ottawa, la foire s'avère utile pour dénicher un emploi d'été. 
«Honnêtement, avant de venir ici, je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant de choix, dit-il. J'ai déjà postulé pour trois emplois. C'est facile quand les employeurs sont sous un même toit.» 
Compenser les pertes 
Avec l'annonce récente de la perte d'une centaine d'emplois au centre de distribution du Groupe Jean Coutu à Hawkesbury, la foire s'avère encore plus importante cette année. 
«Malgré les pertes d'emploi qui sont survenues, en venant ici, les gens constatent qu'il y a des emplois dans la région, affirme Carole Muise, agente de communications pour le CSEPR. La beauté de la foire, aussi, c'est qu'on permet le jumelage entre l'employeur et le chercheur d'emploi.»