L’organisme la Conservation de la Nation Sud a annoncé vendredi l’ouverture au public de ses aires de conservation saisonnières et des rampes de mise à l’eau.
L’organisme la Conservation de la Nation Sud a annoncé vendredi l’ouverture au public de ses aires de conservation saisonnières et des rampes de mise à l’eau.

La Conservation de la Nation Sud ouvre ses aires de conservation et ses rampes de mise à l’eau

L’organisme la Conservation de la Nation Sud a annoncé vendredi l’ouverture au public de ses aires de conservation saisonnières et des rampes de mise à l’eau.

La CNS confirme avoir rouvert ses installations en respectant les précautions sanitaires mises en place par Bureau de santé de l’est de l’Ontario. Les animaux doivent être tenus en laisse, les rassemblements dans les sentiers, les zones de pêche, les stationnements ou les quais sont interdits et les déchets doivent être jetés aux endroits prévus à cet effet. 

L’organisme indique surveiller de près l’évolution de la pandémie et les mesures d’intervention qui y sont reliées et publiera tout changement apporté aux opérations et à la continuité des activités dès qu’elles seront disponibles. «Nous ne pourrions pas être plus heureux d’ouvrir le reste de nos parcs, rampes de lancement de bateaux et quais à l’usage du public », a annoncé John Mesman, responsable des communications à la CNS. 

«Les gens sont enthousiastes à l’idée de sortir sur l’eau, et tant que nos visiteurs continuent à utiliser nos espaces publics en toute sécurité, nous sommes heureux qu’ils puissent profiter de l’environnement local». 

La CNS rappelle également qu’il est dangereux et illégal de pêcher à moins de 23 mètres d’un barrage. 

Les structures de jeu et les toilettes demeureront fermées pour l’instant. Les tables de pique-nique seront de nouveau installées aux endroits prévus à cet effet dès la semaine prochaine. Les aires de conservation du Camp Sheldrick et du parc Oak Valley Pioneer resteront également temporairement fermées. 

La Conservation de la Nation Sud est une agence environnementale communautaire à but non lucratif qui gère 4 441 km² de territoire avec l’appui de 16 municipalités.