Le conseil municipal a appris en juin que le sol où ont lieu les travaux de construction d’une nouvelle caserne à Rockland contient plus de matières organiques que prévu.

La caserne de Rockland ne sera pas prête à temps

Des imprévus ont occasionné des retards dans l’ouverture de l’une des deux nouvelles casernes d’incendie, à Clarence-Rockland. Celle qui devait être inaugurée à l’automne 2019 ne sera pas prête avant janvier 2020.

Le fournisseur de métal avec qui faisait affaire l’entrepreneur de la nouvelle caserne de Rockland a fait faillite, a indiqué le maire Guy Desjardins au Droit, lundi. 

« L’entrepreneur a racheté la compagnie de métal pour avoir les matériaux nécessaires. Je sais que de cette façon-là, il a pu avoir son métal assez vite. »

La construction de deux nouvelles casernes d’incendie, une à Rockland et une à Bourget, a été entamée en mai 2018 par la même entreprise.

Les travaux pour la nouvelle caserne de Bourget n’ont pas été interrompus, et elle sera inaugurée le 22 août, comme prévu.

Par ailleurs, le conseil municipal a appris en juin que le sol où ont lieu les travaux à Rockland contient plus de matières organiques que prévu. 

Bien que les élus étaient au courant qu’une certaine quantité de ces matières se trouvaient dans le sol, ils ne savaient pas qu’il y en avait autant.

Questionné à ce sujet, le maire Desjardins a affirmé qu’il s’agissait de bois pourri, et que « tant qu’à être dans le processus de construction, il faut mieux l’enlever tout de suite ». Ainsi, le retrait de ces matières, qui peuvent se désagréger, devrait permettre d’empêcher que le sol se déplace à l’avenir.

Les matières organiques seront retirées et remplacées par de la pierre concassée.

Le maire Desjardins assure que le budget total pour les travaux, qui représente un investissement de 9,5 millions $, n’a pas été dépassé, malgré ces différents imprévus.

Les casernes seront équipées de portes rouges, pour les services d’incendie, et de portes bleues, pour les services d’ambulances des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), qui seront locataires de ces espaces.

À Bourget, le terrain où a été construite la caserne est aussi grand qu’environ 16 terrains de soccer. 

Éventuellement, un espace d’entraînement pour les pompiers sera aménagé, affirme le maire, ce qui représentera une source de revenus pour la municipalité.

C’est le développement urbain de la municipalité de Clarence-Rockland qui a suscité l’intérêt de bâtir de nouvelles casernes, affirme M. Desjardins.

« On a des vieilles casernes, et c’est plein. On a fait faire une étude et elle disait qu’en raison de l’expansion du nombre de maisons qui se bâtissent ici, il fallait bâtir deux nouvelles casernes. »