Dans son budget fédéral, le gouvernement Trudeau prévoit injecter de cinq à six milliards $ durant les dix prochaines années pour connecter les communautés rurales du pays.

Internet: «Bonne nouvelle» pour l’Est ontarien

Dans son budget fédéral, le gouvernement Trudeau prévoit injecter de cinq à six milliards $ durant les dix prochaines années pour connecter les communautés rurales du pays. Dans l’Est ontarien, cette initiative représenterait un soulagement important pour les résidents et pour les entreprises.

La municipalité de La Nation compte un nombre important de domiciles avec une faible connexion à l’Internet, et à plusieurs endroits, la connexion cellulaire est inexistante. Le maire, François St-Amour, accueille la promesse du gouvernement fédéral de brancher les communautés de façon favorable.

Il y a environ cinq ans, La Nation a dû bâtir son propre système de tours afin d’assurer une communication plus efficace entre les bureaux de la municipalité. « On a des secteurs où c’est très pauvre comme connexion. La municipalité a payé pour la construction de ces tours, parce que les compagnies demandaient trop cher », rappelle le maire.

M. St-Amour est convaincu que c’est sur la connexion cellulaire qu’il faudrait miser. « L’accès cellulaire ici est bien pire que l’Internet. Si on veut aller à la prochaine génération, ce sont les mobiles, les téléphones cellulaires qui vont devoir être bien connectés. »

La conseillère municipale de La Nation, Marie-Noëlle Lanthier, s’est elle aussi dite très heureuse d’apprendre que le budget fédéral prévoit de régler ce litige qui met un frein sur le développement économique de la région depuis une dizaine d’années. « Pour les personnes qui souhaitent travailler de chez eux, par exemple, si on n’a pas une connexion à Internet fiable et assez rapide, ça enlève ce genre d’option. »

Cette dernière est l’auteure d’une pétition qui a circulé au cours des dernières semaines qui visait d’ailleurs à demander au gouvernement fédéral de s’assurer qu’il travaillait à améliorer les services de connexion en milieu rural.

Un autre énoncé qui fait sourire

La taxe sur l’essence est également une source de satisfaction dans la région. Le gouvernement fédéral compte augmenter la portion de la taxe sur l’essence qui est redistribuée aux municipalités.

Ces octrois sont souvent utilisés pour faire l’entretien des différentes infrastructures municipales.

« Les routes et les ponts, c’est là où l’on reçoit la majorité des plaintes des citoyens. Ça va nous permettre d’en faire pas mal plus », affirme Mme Lanthier.

Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, s’est lui aussi dit soulagé de cette annonce. Il souligne que les municipalités avaient encore plus besoin de cet argent cette année, en raison des conditions que la température a imposées sur les routes.