Ryan Bush et Gaétan Lavallée, deux bénévoles de Team Rubicon

Inondations: Team Rubicon à la rescousse

Bien que l’aide de l’armée n’ait pas été demandée du côté ontarien de la rivière des Outaouais, un groupe d’ex-militaires offre du soutien aux services d’urgence et aux résidents affectés par les inondations en Outaouais et dans l’Est ontarien depuis jeudi.

Team Rubicon est un organisme à but non lucratif qui regroupe des vétérans de l’armée et des ex-premiers répondants. Leur objectif: réunir leurs compétences et venir en aide aux communautés affectées par des désastres, ici et ailleurs.

Gaétan Lavallée, un vétéran des Forces armées canadiennes, œuvre auprès de Team Rubicon depuis trois ans. En plus de l’aide qu’il apporte aux communautés secouées par des catastrophes, M. Lavallée souligne les bienfaits personnels que cet organisme lui apporte. «Ça fait du bien, ça donne une manière de te sentir utile, parce que tu partages ton savoir-faire et tes connaissances que tu as acquis au cours des années. On est entraîné à ça, aider le monde et travailler en équipe.»

Dans le cadre de son service au sein de l’équipe, Ryan Bush a, pour sa part, été déployé dans l’Ouest canadien à Fort McMurray ainsi qu’aux États-Unis en Louisiane et en Virginie de l’Ouest, entre autres. «On aide les communautés, mais on aide aussi beaucoup les services d’urgence, on apporte de l’entraide entre bénévoles.»

À LIRE AUSSI: «On n’enlève pas un grain de sable», dit le maire de Gatineau

Les Ottaviens se serrent les coudes [VIDÉO]

Inondations: Ottawa cherche encore des bénévoles

Pontiac maintient l’état d’urgence [VIDÉO]

Clarence-Rockland: les bons voisins de la rue Voisine

DOSSIER : Les inondations en bref

François Legault: «On ne veut pas imposer aux gens de revivre ce genre de drame»

Le coordonnateur des opérations pour la région d’Ottawa-Gatineau, Bradley Evan Johnson, souligne l’importance du sentiment familial dont bénéficient les membres. «Nous provenons tous du même type de carrière, avec une certaine structure, donc lorsque nous sommes rassemblés, l’atmosphère familiale est très purgative, c’est important pour nous de redonner à nos communautés et d’aider les familles. Nous sommes tous voisins.»

M. Johnson affirme qu’une douzaine de membres sont venus en renfort à plusieurs endroits de l’Outaouais et de l’Est ontarien, notamment à Pontiac et à Clarence-Rockland. «Nous travaillons tous sur une base volontaire, nous avons tous nos vies personnelles, mais quand un désastre survient, nous sommes là pour soutenir nos communautés locales.»

Étant donné que chaque membre possède des expériences différentes, le type de soutien varie grandement. «Ça dépend de l’atténuation de désastre qui est demandée. Nous travaillons main dans la main avec les municipalités. Ça peut être des opérations de tronçonneuse, gérer les débris, des sacs de sable, bref, il n’y a rien que nous ne pouvons pas faire.»

Le coordonnateur des opérations soutient également que les membres n’ont pas à être des ex-militaires pour se joindre à Team Rubicon. Les personnes civiles, que M. Johnson surnomme les «civiles durs à cuire», sont aussi les bienvenus au sein du groupe.

Actuellement, Team Rubicon compte près de 900 membres au Canada, et cherche constamment à élargir ses opérations.