Le conseil à adopté le budget à l’unanimité.

Hausse de taxes de 2 % à Casselman

Les résidents de Casselman verront leur compte de taxes municipales augmenter de 2 % en 2018.

Le conseil municipal a adopté, mardi, les prévisions budgétaires comportant un budget opérationnel de dépenses d’environ 3,8 millions $. Il s’agit d’une baisse de plus de 60 000 $ par rapport à l’an dernier.  

Seul le conseiller Daniel Lafleur a émis des commentaires suivant l’adoption du budget. « Au niveau des dépenses en immobilisations, on a réussi à faire plus que ce qu’on a pu faire au cours des dix dernières années. On a mis plusieurs montants importants en réserve pour le futur », a souligné M. Lafleur.  

Ainsi, pour une résidence moyenne évaluée à environ 275 000 $, l’augmentation de taxes représentera une hausse d’environ 33 $ pour le propriétaire. Au total, les contribuables fourniront un montant d’un peu plus de 2,8 millions $ en revenu de taxe à la municipalité soit 167 000 $ de plus que l’an dernier. 

Parmi les différents impacts financiers prévus au budget de 2018, il est notamment question de la réduction de plus de 36 000 $ de la part allouée au service policier. Il y a également un revenu supplémentaire de l’ordre de 140 000 $ issu de l’important projet immobilier actuellement en construction. 

En revanche, un montant de 50 000 $ est retiré des revenus de la municipalité en raison d’impôts fonciers radiés. 

En 2018, Casselman prévoit dépenser 1,1 million $ en immobilisations. Parmi les projets majeurs, il est question des rénovations à l’ancienne école des adultes (SEFA) qui servira entre autres de nouvel édifice municipal. 

Au niveau des incendies, une somme de 221 000 $ sera mise en réserve pour des achats futurs, dont de l’équipement, un camion et la construction d’une caserne. 

Plusieurs travaux seront effectués sur les infrastructures routières l’an prochain. Cela inclut le pavage de la rue Du Boisé au coût de 105 000 $ qui sera financé par la taxe sur l’essence. Les rues Albert, Faucher et une partie de la rue Jeanne Mance seront pavées au coût de 186 000 $, mais grâce à un octroi, la municipalité ne paiera que 28 000 $. Une section de la rue Racine sera également pavée pour une somme de 161 000 $. Le village pourra également s’appuyer sur un octroi de 118 000 $ pour effectuer des travaux évalués à environ 150 000 $ dans les fossés du parc industriel. Un montant de 25 000 $ sera mis en réserve aux services de loisirs pour l’achat futur d’une surfaceuse.