De nombreux projets d’infrastructure sont prévus dans le canton de Champlain.
De nombreux projets d’infrastructure sont prévus dans le canton de Champlain.

Hausse de presque 5% des taxes à Champlain

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Les résidents du canton de Champlain, dans l’Est ontarien, verront leurs taxes augmenter de 4,7% au cours de la prochaine année.

Il est rare que la hausse annuelle des taxes d’une municipalité dépasse la barre des 3%. 

Cette hausse considérable des taxes à Champlain s’explique par les nombreux projets d’infrastructure prévus dans le canton. 

«On a besoin de faire tous ces investissements qui n’ont pas été nécessairement faits par le passé», fait savoir le trésorier de Champlain, Kevin Tessier. 

Le canton vient tout juste de compléter son évaluation des chemins. Pour les maintenir dans leur état actuel, il faut un minimum de 800 000$ par année, «pour ne pas les laisser aller, autrement dit», remarque M. Tessier. 

Au début des discussions entourant le budget, la hausse prévue était d’environ 3,9%. C’est le conseil municipal qui a décidé d’ajouter presque 1% à la réserve, soit 62 000$ de plus, pour le département des routes. 

Le maire de Champlain, Normand Riopel, affirme que le conseil municipal a choisi ce taux pour faire avancer la municipalité. «Les infrastructures, les chemins, c’est le dossier le plus dispendieux. Cette année, on s’est concentré à regarder le strict nécessaire, et il fallait investir dans nos chemins. Si on avait monté la taxe de 2%, la municipalité serait restée au même point. On se serait dégradé beaucoup plus vite que si on fait un peu d’améliorations chaque année.» 

Le maire de Champlain, Normand Riopel

Peu de nouveaux ménages à Champlain

Par ailleurs, le trésorier explique que la croissance démographique du canton de Champlain n’est pas aussi intense que celle des municipalités voisines, faisant en sorte que les résidents actuels doivent en assumer les frais. 

La croissance démographique à Hawkesbury Est, par exemple, où la population est deux fois moins grande que celle de Champlain, génère environ 70 000$ en revenus. Le canton de Champlain reçoit pour sa part à peine 10 000$ de plus. 

Alfred-Plantagenet, qui comporte 1000 résidents de plus que Champlain, perçoit 133 000$ en revenus liés à la croissance de la population. 

«Nous, on est dans le milieu [des Comtés unis de Prescott et Russell]. Je crois que c’est la distance qui explique qu’on n’a pas de croissance provenant d’Ottawa et de Montréal. Éventuellement, on va en avoir, mais naturellement, les gens vont s’installer le moins loin possible pour se rendre au travail. C’est pour ça qu’à Russell, il y a une grande croissance, parce que c’est plus près d’Ottawa.»

Champlain est la troisième municipalité de Prescott et Russell avec le taux de taxation le plus bas, après Russell et Hawkesbury Est. 

M. Tessier indique que le taux global de la hausse de taxe du canton se chiffrera à 3,07%, en raison de la diminution prévue chez les conseils scolaires de la région.