«Mettre le contenu entièrement bilingue aurait rendu la lecture du document illisible», a affirmé le député Jim McDonell.

Guides du député McDonell: «une insulte envers les francophones»

Le député progressiste-conservateur, Jim McDonell, s'est mis la communauté francophone de sa circonscription de l'Est ontarien à dos au cours des derniers jours. Le député de Stormont-Dundas-South Glengarry, près de Cornwall, a commandé la publication de guides d'information, destinés aux résidents, rédigés majoritairement en anglais.
Le Collectif Franco, une organisation qui rassemble 27 associations francophones de la région, est rapidement monté aux barricades.
«C'est une insulte envers les francophones de Stormont-Dundas-South Glengarry. Il serait d'une politesse élémentaire pour un député qui représente une région qui a obtenu la désignation (francophone) d'offrir des services en français. Tout ce qui sort du bureau du député McDonell, devrait être bilingue», soutient Jules Bourdon, le président du Collectif Franco.
La publication en question donne de l'information sur les principaux numéros de téléphone à retenir, relate certaines informations sur la circonscription et fait aussi office de calendrier. Mais la majorité des résidents ont reçu une version en quasi-totalité dans la langue de Shakespeare.
Le député Jim McDonell assure qu'il ne voulait en aucun temps froisser les francophones. Il explique plutôt qu'il était contraint par des raisons techniques.
«Nous avons pris connaissance des préoccupations des francophones à l'égard du calendrier et nous avons écouté leur message. En fait, la raison pour laquelle nous avons procédé ainsi est que de mettre le contenu entièrement bilingue aurait rendu la lecture du document illisible», se défend le député Jim McDonell.
Ce dernier ajoute qu'une quantité de calendriers informatifs «calendar/directort» comme on peut lire sur le document, est disponible en français, mais sur demande seulement.
«Nous avons également fait imprimer des copies en français. Les gens qui le souhaitent peuvent se procurer un exemplaire», note le député.
Pour Jules Bourdon, du Collectif Franco, ce n'est pas suffisant.
«Pourquoi ne pas avoir simplement ajouté quelques pages au document pour avoir un calendrier complètement bilingue?», se questionne le président du Collectif Franco.