Le conseiller Bernard Payer est prêt à déposer une injonction afin que l'établissement reste la propriété des contribuables.

Grogne autour de la vente d'un aréna

La vente éventuelle de l'aréna municipal Jean-Marc Lalonde, à Clarence-Rockland, sème la grogne de certains élus. Le conseiller Bernard Payer se dit prêt à aller jusqu'à déposer une injonction afin que l'établissement reste la propriété des contribuables.
Plus tôt ce mois-ci, les élus ont adopté une résolution afin d'entreprendre un processus d'appel d'offres pour obtenir les services d'une firme qui procédera à la vente de l'aréna municipal.
«L'aréna ne devrait pas être vendu. Il a été payé par la communauté qui s'est mise ensemble pour sa construction en 1972. S'il le faut, je vais déposer une injonction pour stopper la vente de l'établissement. Nous avons déjà entamé des démarches. C'est très sérieux», a déclaré le conseiller municipal de Rockland, Bernard Payer.
De son côté, la municipalité évite de parler d'une vente imminente de l'aréna.
«Même si le conseil municipal reçoit une offre d'achat, celle-ci devra être adoptée par le conseil municipal. Nous ne sommes donc pas à quelques jours près de nous départir de l'aréna», a indiqué la Cité de Clarence-Rockland.
Depuis septembre 2011, l'aréna Jean-Marc Lalonde n'opère qu'une surface de béton. L'établissement est utilisé par des groupes sociaux et communautaires sur une base hebdomadaire ainsi que pour des événements spéciaux.
La municipalité a enregistré un déficit de 171318$ en 2012 et de 145000$ l'an passé, selon les données avancées par la ville.
«Le mandat premier que nous avons donné à l'administration est de nous préparer, d'aller chercher l'information pour que nous puissions arriver à possiblement vendre l'aréna», a commenté le maire de Clarence-Rockland, Marcel Guibord.