Le directeur général sortant de la fromagerie St-Albert, Réjean Ouimet, et Nathalie St-Denis, représentante du député provincial de la circonscription de Glengarry-Prescott et Russell, Grant Crack.

Grands honneurs pour Réjean Ouimet

La communauté agricole de l'Est ontarien a donné tout un coup de chapeau à Réjean Ouimet, le directeur général sortant de la fromagerie St-Albert, une institution phare de la région qui renaît de ses cendres après l'incendie qui l'a ravagée le 3 février 2013.
L'Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) lui a décerné le statut de membre d'honneur lors de son gala annuel, jeudi soir.
Pour l'occasion, M. Ouimet a eu droit à un bien-cuit bien garni. «Un homme d'action, d'intuition, d'impulsion. Un homme déterminé, parfois même têtu, mais ça amenait des résultats...»
Un administrateur à la main de fer dans un gant de velours: c'est ainsi que ses collaborateurs ont décrit celui qui a gardé le fort après que l'institution - et par ricochet, une partie de St-Albert - se soit envolée en fumée.
«Ce que je retire de cette épreuve, c'est que nous avons beaucoup d'amis. Nous nous sommes relevés grâce à la solidarité des gens et de la communauté», a commenté l'ancien directeur général de la fromagerie.
Réjean Ouimet a été initié au monde de l'agriculture en 1967, alors qu'il devient producteur laitier sur la ferme familiale. Il devient ensuite opérateur dans un abattoir à St-Isidore.
Quelques années passent, puis la fromagerie St-Albert, qui venait de perdre deux administrateurs en moins de cinq ans, lance une opération «grande séduction» pour trouver le candidat qui aura la tête de l'emploi. L'entreprise embauche alors des chasseurs de têtes. Les candidats flanqués de diplômes se succèdent, mais on donne la chance à Réjean Ouimet, «un gars intègre de la place».
Le pari des gestionnaires de la fromagerie St-Albert aura finalement payé.
Sous sa direction, l'entreprise a triplé son chiffre d'affaires et sa réputation rayonne maintenant à travers le Canada.
«Le meilleur coup de ma carrière, c'est d'avoir accepté le poste de direction de la fromagerie St-Albert», confie Réjean Ouimet.