François St-Amour sera le prochain président des CUPR.

François St. Amour assumera la présidence des CUPR

Le maire de la municipalité de La Nation, François St. Amour, sera le prochain président des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) pour 2018.

Cette nomination a été confirmée par le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien. M. St. Amour a obtenu l’appui des maires de Clarence-Rockland et de Russell, Guy Desjardins et Pierre Leroux. Il succédera ainsi au maire du canton de Champlain, Gary Barton. « Je suis très content de la confiance que vous m’accordez », a déclaré M. St. Amour lors de l’annonce de sa nomination. Il s’agira d’un deuxième mandat pour le maire de La Nation, qui a occupé ce poste en 2012. 

Le président de l’édition 2018 du conseil des CUPR affirme avoir hâte d’entamer la dernière année du mandat du présent conseil. 

« On a encore beaucoup de pain sur la planche. Il y a encore beaucoup de dossiers qui vont continuer d’évoluer », a affirmé le président désigné. 

Il sera, entre autres, question du dossier de l’élargissement de la route 17 entre Rockland et la Ville d’Ottawa. 

« J’aimerais aussi qu’on analyse comment on pourrait faire mieux au niveau du développement économique. Peut-être qu’on pourrait en faire plus ou changer de direction », a affirmé M. St. Amour. 

L’épineux dossier du service d’ambulances des CUPR figure également sur la liste. Selon M. St. Amour, des études pourraient être faites pour améliorer le service.

« Il faut trouver plus de données sur le système afin de déterminer si on pourrait améliorer le service. Il faut voir si c’est faisable », a souligné le prochain président des CUPR.

À cela s’ajoute inévitablement le problème du volume d’appels, dont ceux provenant d’Ottawa. Les CUPR tentent toujours d’obtenir un remboursement des coûts d’interventions et une diminution de celles-ci sur le territoire de la capitale nationale ainsi qu’une diminution.

« On ne peut pas blâmer vraiment la Ville d’Ottawa parce qu’elle suit la directive de la province. Ce n’est pas normal qu’une région de 89 000 habitants doive fournir les services d’ambulance à une ville comme Ottawa, ce n’est pas correct ». François St. Amour sera assermenté lors de la prochaine réunion des CUPR en décembre.