Il sera impossible de se procurer des pailles ou des sacs en plastique à Casselman, dans l’Est ontarien, dès janvier 2021.

Fini, le plastique à Casselman

Il sera impossible de se procurer des pailles ou des sacs en plastique à Casselman, dans l’Est ontarien, dès janvier 2021.

Le conseil municipal de Casselman a adopté une résolution pour bannir ces articles lors de sa dernière réunion. Un rapport recommandant que les élus prennent une décision en ce sens leur avait été présenté en 2018.

Le gouvernement fédéral compte lui aussi interdire les articles en plastique à usage unique à compter de l’an prochain. Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique Jonathan Wilkinson l’an annoncé en janvier à la suite de la publication d’un rapport qui conclut que la pollution causée par le plastique est devenue un enjeu majeur pour l’environnement, à l’échelle mondiale.

Même si le gouvernement canadien souhaite tenir des actions pour empêcher l’utilisation de ces articles, le maire de Casselman, Daniel Lafleur, veut emboîter le pas.

« Il faut que la municipalité fasse sa part des choses, elle aussi ».

M. Lafleur s’indigne que le centre de tri, GFL Environmental, à proximité de Casselman, ait bientôt atteint sa capacité maximale, et il affirme qu’il faut en faire plus. « Les sacs de plastique et les pailles en plastique, ça ne se détériore pas, ça reste là pendant des années. »

En branle depuis quelques années

L’ex-maire de Casselman, Conrad Lamadeleine, est le pionnier de cet intérêt à cesser l’utilisation du plastique à usage unique dans la municipalité.

En 2017, il en avait fait la demande au conseil municipal.

Pourquoi la décision a-t-elle pris autant de temps à se concrétiser ? « Il fallait laisser le temps aux entreprises d’écouler leur stock », indique le maire Lafleur.

La municipalité de Casselman devient donc la première dans la région de Prescott et Russell à mettre sur pied un tel règlement.