Les résidents, les bénévoles et les militaires travaillent à la chaîne sur la rue Voisine, à Rockland.

Électricité coupée à Clarence-Rockland

Le courant électrique a été coupé à Clarence-Rockland là où les militaires et les bénévoles travaillent, dans les secteurs les plus vulnérables, afin d’assurer leur sécurité.

Le niveau de l’eau ayant presque atteint celui de la plus haute crue de 2017, les soldats des Forces armées canadiennes sont arrivés en renfort, samedi, afin de prêter main-forte aux bénévoles et aux services d’urgence qui travaillent d’arrache-pied depuis plus de deux semaines pour protéger les résidences. 

Les autorités municipales de Clarence-Rockland ont affirmé dans leur plus récente mise à jour que des employés des Services aux victimes, des Services sociaux, de Valoris, de l’Hôpital Général de Hawkesbury – santé mentale ainsi que des Services paramédicaux communautaires de Prescott et Russell sont présents au centre d’hébergement situé à l’aréna Clarence Creek au 418, rue Lemay.

Ils feront également des tournées dans les zones affectées.

Des bénévoles à l'aréna Jean-Marc Lalonde travaillent d'arrache-pied depuis près de deux semaines pour protéger les résidences affectées par les inondations.

Alfred-Plantagenet

Jusqu’à présent, plus de 16 000 sacs de sable ont été remplis et distribués dans le canton d’Alfred-Plantagenet. Même si aucun appel aux bénévoles n’a été fait pour la journée de dimanche au garage municipal à Lefaivre, des sacs et du sable sont toujours disponibles en cas de besoin.

Champlain

Pour la première fois depuis neuf jours, le canton de Champlain n’a pas organisé de corvée d’ensachage, dimanche. « Le niveau de l’eau a légèrement augmenté durant la nuit, mais rien de préoccupant pour l’instant », peut-on lire sur la dernière mise à jour de la municipalité, publiée sur le site web, dimanche matin. 

Une grande quantité de sacs de sable sont déjà prêts, et les équipes municipales assurent une surveillance constante sur l’ensemble du territoire. Les pompiers sont également sur les lieux pour vérifier que les maisons sont bien protégées, ils érigent et ajustent les digues de sacs de sable. « Une combinaison de planification, de vigilance et de travail acharné a maintenu la situation stable et nous en sommes heureux. »