Pas moins d'une tonne de bines a été servie.

Édition record du Festival de la bine

La barre du Festival de la bine de Plantagenet sera désormais plus haute pour les prochaines années alors que plus de 7000 visiteurs s'y sont arrêtés le week-end dernier.
« Ça a été complètement fou, a lancé Alain Lapensée, président du festival et copropriétaire de la Binerie de Plantagenet. Vraiment nous avons doublé en nombre de visiteurs à comparer à l'an dernier ».
Le grand chapiteau a accueilli tout près de 1500 personnes, notamment pour le spectacle d'ouverture offert par l'humoriste Philippe Bond.  
À elles seules, les compétitions du Championnat canadien d'hommes forts, du Circuit hommes forts, ont attiré environ 3000 spectateurs en deux jours. 
La Place aux délices, qui remplaçait la traditionnelle Foire gourmande, a également été très achalandée tout au long du week-end, a constaté Alain Lapensée. 
Le succès de l'événement, selon le président, découle à la fois du beau temps, mais également du fait que chaque activité se mariait bien entre elles.  
« À travers les spectacles d'humour, de musique, les produits locaux à déguster, la compétition d'hommes forts, il y en avait pour tous les goûts », d'ajouter Alain Lapensée. Celui-ci s'est également dit surpris du nombre de nouveaux visiteurs au Festival cette année. 
À cela s'ajoute pas moins d'une tonne de fèves au lard servies gratuitement aux visiteurs. 
Une autre page d'histoire a été tournée au Festival de la bine cette année. Pour une septième année consécutive, Jean-François Caron a été sacré l'homme le plus fort du Canada battant ainsi le record d'Hugo Girard. Il s'agit d'un grand moment dans l'histoire des épreuves de force au Canada.
Jean-François Caron (photo) a fracassé le record d'Hugo Girard en remportant un septième titre  au Championnat canadien d'hommes forts
« Ç'a été une longue course. Cette année certainement le calibre a encore augmenté et les athlètes s'entraînent très fort au Canada, et nous avons un très bon calibre d'athlètes ici », a souligné Hugo Girard alors qu'il participait au championnat.  
Hommage à Johanne Racine
Alors que les  festivaliers savouraient des bines, 212 véhicules (motos et voitures) sillonnaient les routes des Comtés unis de Prescott et Russell dans le cadre de la Ride à Jo en hommage à la défunte Johanne Racine. Il s'agissait également d'une randonnée de sensibilisation au don d'organes. 
« Vraiment on ne pouvait demander mieux qu'une très belle journée ensoleillée », a souligné Yves Fredette, membre du comité organisateur de la Ride à Jo.
À la fin, 17 personnes ont consenti au don d'organes. « Si une personne peut en sauver huit avec le don d'organes, ici on parle de plus d'une centaine », a affirmé M. Fredette en précisant que l'activité sera vraisemblablement de retour l'an prochain. 
Les bines de ma Grand-mère
Le Festival de la bine à couronné trois gagnants dans le cadre du concours  Les bines de ma grand-mère sont les meilleures ! La Station 4 Saisons de Hammond a remporté les honneurs dans la catégorie Professionnel. La championne de la catégorie Amateur est Lucie Séguin, de Pendleton, et le prix de catégorie Clubs sociaux a été décerné à l'École secondaire catholique de Plantagenet.