Le ministre des Transports de l’Ontario, Jeff Yurek

Du covoiturage sur l’autoroute 138

L’autoroute 138, souvent utilisée par les automobilistes pour transiter vers les États-Unis, subira quelques changements au cours des prochaines semaines. Le ministère des Transports de l’Ontario vient d’annoncer un financement de 195 millions $ pour des projets de reconstruction d’autoroutes dans l’Est ontarien.

Une initiative permettra aux automobilistes de Cornwall et des alentours de se rendre au travail de manière plus écologique. Deux espaces de stationnement pour le covoiturage seront intégrés à l’autoroute 138, dans la section entre Cornwall et l’ouest du village de St-Andrews.

Cet investissement fait partie d’une annonce du ministre Jeff Yurek, qui réservera 1,3 milliard $ pour 123 projets de reconstruction d’autoroutes en Ontario. 

Dans l’Est ontarien, 36 aires de stationnement réservées au covoiturage longent ou sont situées près des autoroutes provinciales, pouvant en tout accueillir 3046 véhicules. Selon le ministère des Transports de l’Ontario, certaines de ces aires de stationnement atteignent une pleine capacité au quotidien. En tout, 70 % de ces espaces sont utilisés tous les jours. 

En février, le conseil des Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry (SDG) a communiqué une requête au gouvernement Ford pour qu’il porte attention et qu’il finance certains changements à l’autoroute 138, après la publication d’une étude de cas commandée par SGD en 2017. Cette étude recommandait non seulement la construction d’espaces de covoiturage, mais aussi des améliorations aux intersections des routes de comté 18 et 44, la construction de voies de dépassement à plusieurs endroits, ainsi que d’autres améliorations quant à la sécurité et à d’autres intersections.  

« Les Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry demandent que le ministère donne priorité aux résultats de l’étude et qu’il finance le design détaillé pour ces améliorations spécifiques dans son prochain budget fédéral, et qu’il s’engage au développement de la mise en œuvre d’un plan pour s’assurer que les améliorations recommandées soient complétées dans le futur », peut-on lire dans la résolution de SDG.