Un aperçu du Monument de la francophonie d'Embrun.

Dévoilement prochain du Monument de la francophonie d'Embrun

Le comité de planification du Monument de la francophonie d'Embrun et la région a dévoilé, jeudi, une esquisse de la structure qui sera érigée l'an prochain. La communauté est invitée à venir en apprendre davantage sur le monument dans le cadre de la Journée des Franco-Ontariens le 25 septembre.
« On fera le lancement du projet sur le site même ou il sera érigé, à la Caisse populaire Nouvel Horizon d'Embrun », a précisé Daniel-Pierre Bourdeau, membre du comité. 
Le 25 septembre prochain marquera le début de la campagne de financement pour le projet du monument évalué à près de 300 000 $. Le Club Richelieu d'Embrun chapeaute le projet, appuyé par plusieurs organismes et membres de la communauté. 
La conception de la structure a été réalisée par Gilles Davidson, artiste concepteur du Monument de la francophonie de Cornwall. 
« Il y a toute une grande équipe qui travaille à faire de ce projet une réalité. Il s'agit vraiment d'un projet communautaire », a précisé M. Bourdeau. Celui-ci raconte que lorsque le projet a été apporté sur la table pour la première fois il y a quelques années, il était d'abord question d'un simple mat avec un drapeau. La communauté s'est mobilisée toutefois pour avoir son monument. Ainsi, la communauté d'Embrun deviendra la 16e en Ontario, après la ville de Hawkesbury (2014), à obtenir un tel monument. 
« Ce monument sera une occasion de représenter notre identité, notre fierté et surtout notre appartenance à la communauté francophone. On veut que ce soit le lieu de rassemblement pour rassembler la communauté dans le cadre d'événements spéciaux », a souligné Daniel-Pierre Bourdeau. 
Le Monument présentera une série de plaques relatant l'histoire, la culture et l'évolution socio-économique d'Embrun. Une plaque relatera également l'histoire de la création du drapeau franco-ontarien hissé à la première fois le 25 septembre 1975 à l'Université Laurentienne à Sudbury.
Le monument comprendra par ailleurs un résumé en anglais des plaques. « On veut vraiment que ce soit un monument inclusif. Les gens qui passeront, même s'ils ne parlent que l'anglais, pourront comprendre pourquoi il y a un monument de la francophonie à Embrun », d'ajouter M. Bourdeau.
Pour y aller
Quand?
25 septembre, 13 h 30
Où?
Caisse populaire Nouvel horizon d'Embrun (859, rue Notre-Dame)