Deux chauves-souris ont testé positive au virus mortel de la rage la semaine dernière dans l’Est ontarien.
Deux chauves-souris ont testé positive au virus mortel de la rage la semaine dernière dans l’Est ontarien.

Deux chauves-souris testées positives à la rage dans l’Est ontarien

Deux chauves-souris ont testé positive au virus mortel de la rage la semaine dernière dans l’Est ontarien, a indiqué jeudi le Bureau de santé de l’est de l’Ontario.

Les deux chauves-souris infectées ont été capturées lors de deux évènements distincts, précise le BSEO. L’une d’entre elles a infligé une morsure à un individu et la seconde s’apprêtait à le faire, précise le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Paul Roumeliotis. «Nous n’avons pas eu de cas humain dans la région depuis des décennies, cependant, le danger est toujours présent», souligne le médecin. 

La rage est une maladie mortelle transmise par la salive d’un mammifère ou d’une chauve-souris infectée. Elle se propage plus facilement par une morsure ou lorsque de la salive infectée entre en contact avec une plaie ouverte ou les muqueuses comme le nez, les yeux ou la bouche. L’organisation rappelle aux citoyens de l’Est ontarien de demeurer vigilants et de prendre leurs précautions pour leur propre santé et celle de leurs proches.

«Si vous ou un de vos proches se fait mordre par un animal, consultez votre médecin de famille ou rendez-vous à l’urgence le plus tôt possible. Signalez ensuite la morsure au BSEO, qui ouvrira une enquête pour déterminer si un traitement contre la rage post-exposition est nécessaire», rappelle le Bureau.