Richard Labelle a indiqué que la fermeture du centre de services était à l'étude depuis deux ans.

Desjardins ferme une succursale dans l'Est ontarien

En raison de la baisse de l'achalandage, la Caisse populaire de St-Albert, dans l'Est ontarien, fermera définitivement ses portes à la fin de 2016.
«Nous constatons que depuis plusieurs années, l'achalandage à nos centres de services est à la baisse et on le remarque davantage au centre de service de St-Albert. Pour ces raisons et en considérant les coûts pour maintenir ce centre de services, le conseil d'administration se devait de prendre une décision difficile. La fermeture est inévitable», a déclaré Richard Labelle, président du conseil d'administration de la Caisse populaire Nouvel-Horizon, devant plus de 200 sociétaires réunis mardi soir, lors de l'assemblée générale annuelle de cette institution financière.
M. Labelle a indiqué que la fermeture du centre de services était à l'étude depuis deux ans.
Des 2.8 millions de transactions effectuées à la Caisse en 2015, 94% ont été effectués ailleurs qu'aux quatre centres de services situés à Embrun, Casselman, St-Albert et St-Isidore. L'arrivée des transactions en ligne explique principalement cette baisse de l'achalandage.
Plusieurs membres ont déploré la fermeture d'un centre, qui selon les chiffres, reste toujours rentable. 
 «Il n'y a plus autant de volume qu'avant. Toutefois, si le centre de services est rentable et ne perd pas d'argent, pourquoi le fermer?», a questionné Réjean Adam, un membre présent dans l'assistance.
L'annonce de la fermeture a été accompagnée d'une autre nouvelle voulant que l'édifice de la Caisse soit légué à la communauté de St-Albert pour y établir une garderie communautaire.
Il s'agit d'un projet sur lequel un groupe de citoyens travaille actuellement. Cette annonce a été plutôt mal accueillie par les membres qui percevaient cette éventualité afin de mieux faire accepter la fermeture du centre de services.