Les citoyens de l’Est ontarien auront droit à leurs soirées ciné-parc cet été, alors que des soirées cinéma style drive-in s’installent à Alexandria.
Les citoyens de l’Est ontarien auront droit à leurs soirées ciné-parc cet été, alors que des soirées cinéma style drive-in s’installent à Alexandria.

Des soirées Ciné-parc cet été dans l’Est ontarien

Les citoyens de l’Est ontarien auront droit à leurs soirées ciné-parc cet été, alors que des soirées cinéma style drive-in s’installent à Alexandria.

«On vit dans une situation qui fait en sorte que je m’attends à avoir plus de gens qu’à l’habitude. Les gens sont à la recherche d’activités qui respectent les consignes», indique Josée Jeaurond, fondatrice de l’organisme communautaire MiEV, membre du Club Optimiste d’Alexandria et organisatrice des soirées ciné-parc. Elle organise des soirées cinéma en plein air depuis quatre ans, mais les soirées ciné-parc où les gens restent dans leur véhicule demeurent une bonne option en ce temps de pandémie, ajoute-t-elle. Ces soirées drive-in auront lieu cette année sur le terrain de l’ancien ciné-parc Ski-Hi d’Alexandria, qui a depuis été fermé. «Le champ n’a pas été touché du tout. Seulement l’écran avait été enlevé et on va simplement le remplacer par l’écran du Club optimiste».

Mme Jeaurond souligne par ailleurs le soutien de la communauté pour la mise sur place de l’événement et les nombreux dons reçus. «On doit quand même payer la licence du film et les toilettes sur place. Il y a des frais associés à la tenue d’un événement comme ça», soutient-elle. Elle rappelle également que les dons recueillis à l’entrée ne seront que volontaires et que les ventes de friandises sur les lieux iront au profit de l’organisme MiEV et du Club optimiste d’Alexandria. Les visiteurs auront également droit à du maïs soufflé gratuit lors des représentations tout l’été, également grâce à un don communautaire.

Plus que du divertissement

La première projection, le 20 juin prochain, aura une connotation particulière, ajoute Mme Jeaurond. La soirée sera également l’occasion de célébrer à la fois la Journée nationale des peuples autochtones ainsi que la Saint-Jean-Baptiste, quelques jours plus tard.

«On va souligner ça avec des vidéos et des chants de l’Écho d’un peuple [...] puis le tout se passe en français pour souligner la Saint-Jean». C’est le film d’animation «Le coq de St-Victor» qui a donc été choisi pour inaugurer la série de soirées ciné-parc.

«Mon objectif c’est d’avoir des films qui ont des messages. C’est important surtout avec ce qu’on est en train de vivre», ajoute Mme Jeaurond.

Elle mentionne d’ailleurs avoir contacté le Bureau de santé de l’est de l’Ontario afin qu’il soit représenté aux événements et puisse répondre aux questions des citoyens qui ne savent plus où donner de la tête avec les informations qui fusent de toute part, tous les jours.

«Le drive-in ça va vraiment être pour rassembler les gens et leur changer les idées, mais les aider à s’informer s’ils le souhaitent, sans pour autant leur faire la morale».

D’autres municipalités de l’Est ontarien ont également emboîté le pas et seront l’hôte d’événements ciné-parc cet été. C’est d’ailleurs le cas de la ville de Hawkesbury, qui offrira deux représentations, l’une en français, l’autre en anglais, du film familial «En avant» au mois de juillet, ainsi que le film «Star Wars: l’Ascension de Skywalker», en août, toujours dans les deux langues.