Durant le mois de juin, les gens pourront s'arrêté au kiosque d'Annabelle Baril, Maya-Grabrielle Baril et Amélie Leblanc pour savourer des pâtisseries.

Des élèves à leurs affaires

Tout près de 800 élèves de six écoles élémentaires du Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO) se lanceront brièvement en affaires cet été dans le cadre de la deuxième édition des journées des Petits Entrepreneurs.
Le lancement de cette initiative s'est déroulé en présence des représentants du Conseil scolaire et d'élus municipaux, mercredi, au pavillon La Croisée de l'École élémentaire catholique d'Embrun.   
« Je suis très heureux de voir l'importance que vous accordez à votre avenir. C'est vous, jeunes élèves, qui allez faire rouler notre économie dans Prescott et Russell dans le futur », a souligné Gary Barton, président des Comtés unis de Prescott et Russell.
Tout au long du mois de juin, les petits entrepreneurs âgés de 5 à 12 ans lanceront leur entreprise le temps d'une journée. Cette année, les écoles participantes sont les écoles élémentaires catholiques Saint-Jean-Baptiste de L'Orignal (20 juin), Elda Rouleau d'Alexandria (16 juin), Saint-Victor d'Alfred (15 juin), Saint-Mathieu de Hammond (19 juin), Saint-Joseph de Russell (15 juin), et le Pavillon La Croisée d'Embrun (14 juin). 
Les élèves travaillent déjà depuis quelque mois à l'élaboration de leur plan d'affaires et à la promotion de leur produit. Les jeunes entrepreneurs seront également responsables de la gestion des finances. 
« Ce projet fait partie de notre grande stratégie de développement des critères d'employabilité et des compétences du XXIe siècle qui inclut également la vision du conseil concernant l'éveil entrepreneurial chez les élèves », explique François Turpin, directeur de l'éducation et secrétaire au CSDCEO
Le projet vise à développer chez les élèves des compétences en communication, en collaboration, en initiative, en littératie financière, et en pensée critique et créative. 
Maya-Gabrielle Baril, une élève de cinquième année de l'École élémentaire catholique d'Embrun, en sera à sa deuxième année de participation.  
« J'ai vraiment aimé ma première expérience. J'ai particulièrement aimé les compliments des clients qui venaient nous visiter », raconte la jeune entrepreneure. Elle se dit fière d'avoir remis une somme d'environ 100 $ au Centre hospitalier pour enfant de l'est de l'Ontario.
Cette année Maya-Gabrielle et ses partenaires d'affaires Annabelle Baril et Amélie Leblanc proposeront des brochettes de pâtisseries qu'elles auront elles-mêmes confectionnées.