Mélanie Sauvé est une des premières récipiendaires d'un attestation de reconnaissance des compétences du programme Unique et compétent.

Des compétences reconnues

Les élèves visant le marché du travail et les personnes oeuvrant dans des entreprises sociales de l'Est ontarien pourront désormais obtenir une attestation de leurs compétences dans le cadre du programme de perfectionnement Unique et compétent.
Le Groupe Convex accompagné du Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO) procédait, vendredi, au lancement du programme novateur de développement et de reconnaissance des compétences. 
L'idée de développer un tel programme émane d'une visite de Groupe Convex et du CSDCEO en France où un programme semblable est déjà offert. 
«On a rencontré des gens de l'éducation nationale. On a même assisté à des remises d'attestation de compétences en Normandie. On a appris comment ça se passait et l'objectif était vraiment de revenir ici dans notre région et de répliquer les meilleures pratiques ici», a souligné Caroline Arcand, directrice générale de Goupe Convex. 
Le programme consiste en des plans de formations qui sont développés et approuvés par des instances scolaires, dont le CSDCEO. Ces plans de formation sont mis en oeuvre dans les entreprises sociales et les travailleurs ciblés ont des plans de développement de compétences approuvés par le secteur scolaire.
Les travailleurs reçoivent un accompagnement personnalisé pour développer les compétences. En plus du CSDCEO et de Groupe Convex, les compétences acquises par les travailleurs seront également reconnues par les gens de l'industrie. 
À la fin du programme, l'attestation est délivrée par le Conseil scolaire et le Centre d'éducation et de formation de l'Est ontarien (CÉFEO).
Pour les élèves des écoles du CSDCEO, le programme, qui sera offert dès le 2018, mènera à une attestation des compétences validée à la fois par les membres de l'industrie, des pédagogues et des employeurs.
«Le volet élève qui est offert va miser principalement sur le développement des compétences d'employabilité chez nos élèves pour qui l'itinéraire du marché du travail est la voix la plus probable et qui pourrait bénéficier d'un appui dans l'intégration du marché du travail», a précisé Lise Racine, surintendante de l'éducation au CSDCEO. 
Le programme a d'ailleurs été mis à l'essai dans le cadre d'un projet pilote mené au printemps. Mélanie Sauvé, une élève du CÉFEO, a été une des premières à participer au projet. Elle est également une des premières à obtenir une attestation de reconnaissance des compétences du programme Unique et compétent dans le domaine de la restauration. 
«Cette expérience a été pour moi un indice de tout ce que je peux accomplir et ça m'encourage à vouloir continuer de développer mes compétences», a souligné Mélanie Sauvé.