Les citoyens de la rue Voisine à Clarence-Rockland ont trimé dur pour installer des digues de sacs de sable au cours des dernières semaines.

Décrue dans l’Est ontarien: les sacs de sable ne doivent pas bouger

Les différentes autorités municipales de la région de l’Est ontarien ont réitéré vendredi que même si la décrue a été amorcée, il faut laisser les sacs de sable en place jusqu’à nouvel ordre.

Le niveau de la rivière des Outaouais, actuellement à 43,57 mètres, a descendu de 10 centimètres depuis le 1er mai.

L’état d’urgence est maintenu à Clarence-Rockland et dans le Canton d’Alfred-Plantagenet. 

En 2017, une deuxième vague d’inondations avait surpris les résidents, une situation que personne ne souhaite, mais qui pourrait se reproduire. 

Les municipalités de la région ont aussi rappelé aux riverains de ne pas boire l’eau en raison des risques de contamination. 

Faire bouillir l’eau ne la rend pas potable pour autant.

Le centre d’hébergement à l’aréna Clarence Creek sera dorénavant uniquement disponible par rendez-vous téléphonique. 

Les résidents sont invités à contacter le 211 pour obtenir de l’aide.