Les maires des CUPR participent à la conférence de l’AMRO en début de semaine.

CUPR: capacité électrique, recyclage et la route 17 au menu

Les maires des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) sont à Toronto, en ce début de semaine, pour assister à la conférence de l’Association des municipalités rurales de l’Ontario (AMRO).

L’événement est une occasion pour les élus municipaux de faire connaître ou de rappeler aux différents ministres ontariens les besoins de leur région. 

Pour la région de Prescott et Russell, les principaux dossiers présentés aux ministères concernent la capacité électrique, le recyclage et l’élargissement à quatre voies de la route 17/174 à Rockland. 

« La plupart des dossiers ont déjà été apportés aux ministères. Même s’ils sont récurrents, ce sont des dossiers de longue haleine et il faut les travailler longtemps. C’est rare qu’on ait une réponse dans l’immédiat », a affirmé le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien. 

Le dossier du recyclage est le plus récent à faire son entrée sur la liste des priorités des CUPR. Rappelons que la province apporte actuellement des changements au programme des boîtes bleues, qui serait désormais géré entièrement par les entreprises. C’est un changement qui inquiète notamment l’entreprise d’économie sociale Recycle-Action à Hawkesbury. 

Depuis plusieurs années, des entreprises des CUPR souhaitent augmenter leur production ou leur offre de services, mais n’y arrivent pas faute de capacité électrique. C’est le cas notamment de la fromagerie St-Albert, de la ferme Sotidakis, du parc aquatique Calypso et de la brasserie Beau’s. 

« Le but, c’est de donner la chance aux industries d’accroître leur production ou de bonifier leurs services. On veut qu’Hydro One amène du courant triphasé dans plusieurs coins de la région », a précisé M. Parisien. 

Le papier du dossier de l’élargissement de la route 17/174 est également jauni. Les CUPR, à commencer par la Cité de Clarence-Rockland, souhaitent maintenant une accélération du processus menant à la construction. 

En juin 2016, la province avait annoncé un investissement de 40 millions pour le projet d’élargissement. En octobre 2016, la première ministre Kathleen Wynne avait évoqué la possibilité que les travaux, prévus pour l’automne 2019, soient devancés à 2018. Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, souhaitait pour sa part que les travaux soient exécutés vers 2022, soit lorsque le service de train léger d’Ottawa sera offert à partir du chemin Trim. 

« Si on parle tout le temps des mêmes dossiers, c’est parce qu’ils n’avancent pas vite, a commenté M. Parisien. Maintenant, c’est un peu notre dernière chance, parce qu’on tombe en période électorale en juin. Le positif dans tout ça, c’est que si ça avait été non carrément du début, on ne reviendrait pas à la charge. »