Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

COVID-19: sept nouveaux cas dans l’Est ontarien et de nouvelles mesures pour les magasins

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario enregistre la moins forte hausse de cas de COVID-19 de la semaine vendredi, avec sept nouvelles infections, portant le total à 1171 cas dans l’Est ontarien.

Le nombre de cas actifs est également en diminution et passe sous la barre des 300, avec précisément 292 personnes portant activement le virus dans la région. «J’espère qu’on pourra continuer sur cette lancée», a avoué le médecin hygiéniste du BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, en point de presse. «Ça m’encourage un peu, mais il faut continuer avec ça.» 

Huit personnes sont actuellement hospitalisées pour traiter des symptômes liés à la COVID-19, dont deux se trouvent aux soins intensifs. La maladie a fait 32 victimes dans la région depuis le début de la crise sanitaire. 

Au niveau des éclosions, le BSEO rapporte une flambée en moins vendredi, soit au manoir Royal Manor Rest Home, à Cornwall. Selon le Dr Roumeliotis, l’éclosion au Parisien Manor, à Cornwall également, devrait être considérée comme résolue dans les prochains jours. Les autres flambées en cours à la résidence Sunset Cove, à la maison de soins de longue durée Champlain, au centre de soins TSIIonKwa NonhSoTe, à Akwesasne, à la maison Heritage Heights,  à Cornwall, ainsi qu’à la maison The Palace, à Alexandria, sont toujours stable et sous contrôle. Même écho du côté de la Résidence Prescott et Russell, qui a été déclarée en éclosion il y a plus de deux mois. 

Dans les écoles, 47 cas sont actifs dans 25 écoles publiques du territoire. Trois éclosions sont toujours actives à  l’école élémentaire catholique Saint-Isidore, à l’école élémentaire catholique La Source et à l’institut Al Rashid Islamic de Cornwall.

Questionné à propos de développement concernant la réception de doses de vaccins dans l’Est ontarien, le BSEO indique s’attendre à avoir des nouvelles concernant le vaccin de Pfizer-BioNtech au cours de la semaine prochaine. Le Dr Roumeliotise précise également espérer des avancements en ce qui concerne le vaccin de Moderna, puisque les doses peuvent plus facilement être déplacées d’un site d’injection à un autre. «Je suis optimiste qu’on va avoir un inventaire de vaccins avant la fin de l’année. On continue notre préparation à cet égard», précise le médecin.  

Le médecin hygiéniste du BSEO, Dr Paul Roumeliotis

Nouvelles mesures pour les commerces à plusieurs départements

Par ailleurs, le BSEO émet une nouvelle ordonnance visant les magasins à grande surface et épiceries multi commerces qui entrera en vigueur dès minuit samedi, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Le BSEO affirme avoir reçu de nombreuses plaintes concernant un manque de contrôle adéquat des files d’attente ou de la foule dans les grands magasins multi commerces. «Bien que le nombre de personnes qui se trouvent en même temps dans tout le magasin soit respecté, quand la plupart des clients sont au même endroit en même temps, il n’est plus possible de maintenir la distanciation physique requise», indique le BSEO par voie de communiqué. 

Les magasins à grande surface et épiceries multi commerces devront veiller à ce qu’un nombre maximum de clients soit établi et bien indiqué pour chacun des départements et que ces derniers soient surveillés par des employés. Ils devront aussi installer des affiches indiquant le nombre maximal de clients par département après avoir établi ce nombre. Au niveau du contrôle des foules, les responsables de ces magasins devront s’assurer que leur clientèle respecte le sens de la circulation des allées. Ils devront aussi calculer le nombre maximum de clients autorisés dans chaque département ou section en fonction de la superficie, de la disponibilité du personnel et contrôler les files d’attente à l’extérieur et à l’intérieur du magasin. 

« Avec le magasinage des Fêtes, on voit de grandes foules dans beaucoup de magasins, ce qui augmente les risques d’exposition à la COVID-19 en cette période cruciale », a expliqué le Dr Roumeliotis. «J’ai donné cet Ordre dans le but de protéger non seulement les employés, mais aussi les clients de ces commerces et la communauté en général.»

Le BSEO et d’autres organismes procéderont dans les prochains jours et prochaines semaines à un nombre accru d’inspections afin de s’assurer que les mesures de la nouvelle ordonnance et des autres exigences de santé publique sont respectées.