Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

COVID-19: L’Est ontarien pourrait passer au rouge

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Une augmentation considérable de cas de COVID-19 et la hausse des hospitalisations pourraient signifier un retour en zone rouge dès la semaine prochaine dans l’Est ontarien, alors que le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a enregistré 71 nouvelles infections au cours du week-end.

«Si c’est une situation qui persiste, on va certainement être en rouge la semaine prochaine», a lancé le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Roumeliotis, en point de presse lundi. «Si je vois que ça augmente comme ça au cours des prochains jours, je pourrais même parler avec le ministère pour faire un changement de zone plus tôt.» 

Seize nouvelles personnes ont dû être hospitalisées pour traiter des symptômes de la COVID-19, ce qui porte à 38 le nombre total d’hospitalisations, dont six sont aux soins intensifs. 

Deux nouvelles éclosions ont également été déclarées au cours du week-end, soit au Greenview Manor et à la maison de retraite Sandfield Place, tous deux à Cornwall. Au total, huit flambées sont actives dans des établissements de santé de la région. 


« Des fois, [les employés] pleurent à cause de tout l’abus qu’ils reçoivent »
Le Dr Roumeliotis

L’éclosion qui fait rage à l’Hôpital général de Hawkesbury depuis mercredi dernier fait toujours état de onze cas positifs, trois répertoriés chez des employés et huit chez des patients.

Le nombre de cas actifs a également enregistré une augmentation importante pour se chiffrer au-dessus de la barre des 200, avec 227 cas actifs. «On est dans une période très très fragile», a ajouté le Dr Roumeliotis. 

À l’heure actuelle, 43,8% des nouveaux cas rapportés sont des cas de variants, alors que ce pourcentage était de 38% la semaine dernière. «Dans un certain temps, ça va être des variants dans la plupart des cas qui sont plus faciles à transmettre», a ajouté le médecin. 

Le bilan des décès demeure cependant inchangé, à 69 victimes.

«Soyez plus doux avec les employés»

Exténué de voir ses employés se faire lancer des bêtises lors d’appels de traçage épidémiologique à la suite de la découverte de cas positifs du virus, le Dr Roumeliotis a également lancé un cri du cœur lundi. 

Selon le médecin, plusieurs employés se font raccrocher la ligne au nez et sont victimes d’abus verbal. «[Les gens] sont méchants. Ils sont vraiment méchants. Je vous en prie, notre personnel fait sa job pour nous protéger de façon collective», a-t-il avancé. «Des fois, [les employés] pleurent à cause de tout l’abus qu’ils reçoivent. S'il vous plaît, c’est une demande personnelle que je fais pour être plus doux avec nos employés qui travaillent sept jours par semaine. [...] Ils ne font que leur travail. Tout le monde est fatigué, je comprends. Mais il faut être patients.» 

Bilan de la vaccination

Près de 20 000 doses de vaccin ont été administrées dans l’Est ontarien selon le dernier bilan, soit précisément 19443 doses. 

Rappelons que depuis lundi, les personnes âgées de 75 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour se faire vacciner en utilisant l’outil de réservation provincial. 

Le BSEO a précisé connaître quelques problèmes avec les réservations en ligne, comme l’absence de certaines cliniques dans la liste des établissements disponibles, mais que les problèmes sont actuellement en train d’être réglés. 

Depuis le début de la crise sanitaire, 3134 cas ont été rapportés dans l’Est ontarien.