Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le BSEO a indiqué que le débit des livraisons de vaccins devrait augmenter au cours des prochaines semaines.
Le BSEO a indiqué que le débit des livraisons de vaccins devrait augmenter au cours des prochaines semaines.

COVID-19: 15 cas de variants confirmés dans l’Est ontarien, la vaccination s’accélère

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario a confirmé lundi la présence de 15 cas de variants de la COVID-19 au total dans l’Est ontarien.

Selon le médecin hygiéniste en chef du BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, les cas sont recensés un peu partout sur le territoire. On ignore pour l’instant de quel type de variant il s’agit, mais la Santé publique indique qu’il s’agit pour la plupart de cas liés à d’autres infections à Ottawa ou liés à des contacts avec des voyageurs. «Jusqu’à présent nous avons été en mesure de les retracer et de les contrôler», a assuré le Dr Roumeliotis.

Par ailleurs, le BSEO a enregistré une hausse de 27 nouvelles infections au cours du dernier week-end. Au total, 2897 ont été infectés par le virus depuis le début de la pandémie dans la région. De ce nombre, 178 sont toujours actifs, une hausse de 14 depuis le dernier bilan.

À l’heure actuelle, les indicateurs épidémiologiques régionaux placent le BSEO en zone orange, mais très près de la zone rouge. «Espérons qu’on va voir une diminution. Le ministère va décider vendredi si on reste dans l’orange. [...] Je crois qu’on va être stable. Les autres indicateurs sont encore dans la limite d’orange», a précisé le Dr Roumeliotis. «Il n’est pas question qu’on retourne en jaune.»

Le nombre d’éclosions actives est également en augmentation, alors que six sont recensés en établissement de soins de santé, une en milieu scolaire et une en service de garde. «Par contre, c’est beaucoup moins que ce qu’on avait au mois de janvier», a tenu a souligné le Dr Roumeliotis.


« Espérons qu’on va voir une diminution. Le ministère va décider vendredi si on reste dans l’orange. »
Le Dr Paul Roumeliotis

Le bilan des décès demeure stable, alors que toujours 68 personnes ont perdu la vie en raison de la COVID-19. Cinq personnes sont hospitalisées pour traiter des symptômes de la maladie, mais personne ne se trouve aux soins intensifs.

4000 à 5000 doses de vaccin par semaine

Par ailleurs, le BSEO a indiqué que le débit des livraisons de vaccins devrait augmenter au cours des prochaines semaines. La Santé publique s’attend désormais à recevoir entre 4000 et 5000 doses des vaccins de Pfizer-BioNtech et Moderna de façon hebdomadaire, avec une assurance de livraison qui s’échelonnera sur quatre semaines.

«On va être capables de planifier», indique-t-il, précisant que la réception des doses au compte-gouttes avait complexifié la mise en branle de la campagne jusqu’à présent. «Selon ce qu’on voit, dans quelques semaines, on va avoir fini de vacciner toutes les personnes en phase un.» Les personnes de 80 ans et plus qui reçoivent des soins à domicile devraient être vaccinées cette semaine, alors que les personnes de 80 ans et plus en général seront vaccinées dès la semaine prochaine.

Six cliniques de masse seront mises en place dans des grands bâtiments un peu partout dans la région, comme des arénas. Cependant, le BSEO indique qu’il travaillera avec ses partenaires municipaux pour organiser le transport des gens qui ne pourront pas se déplacer eux-mêmes jusqu’aux différentes cliniques. Pour les personnes complètement immobiles pour des raisons médicales, le BSEO prévoit faire la vaccination à domicile, en plus d’organiser des cliniques en formule de service au volant. «On a fait la même chose avec la H1N1 et on est conscients qu’on ne veut oublier personne.»

Le BSEO n’a toujours pas reçu de nouvelles indications au sujet de la réception de doses des vaccins d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson.

Depuis le début de la campagne de vaccination, 9 617 doses de vaccin ont été administrées dans l’Est ontarien.