Les manifestants de Hawkesbury seront attendus devant le bureau de la députée Amanda Simard.

Coupes en francophonie: trois manifestations dans l’Est ontarien

La marche arrière partielle de Doug Ford concernant les services en français ne fera pas reculer les francophones pour autant. Quarante manifestations sont organisées un peu partout en province le 1er décembre, dont trois dans l’Est ontarien.

À Cornwall, les manifestants seront réunis devant le bureau du député provincial, Jim McDonnell. Député pour le comté de Stormont-Dundas-Glengarry, M. McDonnell défend les décisions de son gouvernement. « Les préoccupations des Franco-Ontariens sont infondées. Nous prenons soin de leurs inquiétudes. Nous allons travailler pour la fondation d’une université francophone quand nous aurons la capacité financière de le faire. »

L’élu conservateur blâme le gouvernement libéral précédent pour l’inaction quant au dossier de l’Université de l’Ontario français. « Les libéraux avaient 15 ans pour construire cette université. C’était une promesse vide. (...) Le fait que le premier ministre ait écouté Amanda Simard et qu’il ait fait des changements prouve qu’il est prêt à écouter les populations francophones. »

M. McDonnell estime qu’une université francophone n’est actuellement pas une priorité, étant donné « que les universités qui enseignent en français dans la province ne sont pas remplies à pleine capacité. »

C’est l’Association canadienne-française de l’Ontario - Stormont, Dundas et Glengarry (ACFO-SDG) qui organise la manifestation à Cornwall. La directrice générale, Céline Baillargeon-Tardif, s’inquiète que le député provincial ne soit pas sur la même page que les francophones. « Je crois que M. McDonnell et la francophonie, on n’a pas la même lecture des choses. »

Comtés unis de Prescott et Russell

C’est devant le bureau d’Amanda Simard que seront attendus les manifestants à Hawkesbury. Le bureau de la députée a confirmé à la directrice générale de l’Association canadienne-française de l’Ontario de Prescott et Russell (ACFO PR), Liette Valade, que Mme Simard serait présente. 

« On veut passer un message qui dit qu’on n’est pas content avec les compressions budgétaires du gouvernement Ford. Même s’il a fait un petit pas en avant, ce n’est pas juste ça qu’on veut. On veut ravoir ce qu’on avait », explique fermement Mme Valade. 

L’AFO a reçu jusqu’à présent 14 500 inscriptions au mouvement de La Résistance, et a amassé 45 000 $. 

Alors que la plupart des manifestations en province sont organisées devant les bureaux de députés provinciaux, à Rockland, c’est devant l’hôtel de ville de Clarence-Rockland que prendra place l’événement. L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a reçu jusqu’à présent 14 500 inscriptions au mouvement de La Résistance, et a amassé 45 000 $.

Toutes les manifestations auront lieu samedi 1er décembre, à 13 h.