Clarence-Rockland avait déclaré l’état d’urgence le 26 avril dernier.

Clarence-Rockland lève l’état d’urgence après 40 jours

La Cité de Clarence-Rockland a annoncé que l’état d’urgence est levé, 40 jours après l’avoir déclaré.

Le maire Guy Desjardins avait déclaré l’état d’urgence le 26 avril, après que le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais avait prédit que le niveau des eaux serait de deux pieds plus haut que lors des inondations de 2017. 

Les résidents qui ont besoin d’aide pour le rétablissement après les inondations peuvent s’inscrire sur le site Web de la municipalité ou au Centre des services à la clientèle, au 1560, rue Laurier, ont indiqué les autorités municipales dans un communiqué. 

Par ailleurs, c’est aujourd’hui que les résidents peuvent commencer à retirer les sacs de sable, selon ce qu’avait recommandé la municipalité lors de la dernière réunion publique, le 27 mai dernier. La même journée, l’eau de la rivière était toujours à deux pieds au-dessus de la normale. 

Les sacs seront utilisés pour couvrir le dépotoir. 

Une commission pour avoir des réponses

Le conseil municipal de Clarence-Rockland a décidé qu’il allait demander aux gouvernements provincial et fédéral d’établir une commission afin de comprendre quelles sont les conditions ayant précipité les inondations. L’objectif serait de créer des outils pour mieux gérer le bassin de la rivière des Outaouais. 

Cette commission doit être créée, et vite, jugent d’ailleurs les élus. « Nous sommes à dix moi de revivre potentiellement la même chose », a lancé le conseiller Mario Zanth lors de la dernière réunion du conseil, en début de semaine. 

Lors de cette réunion, il a aussi été résolu que les résidents affectés par les inondations soient exemptés de tous frais relatifs au dépotoir, et ce, jusqu’à la dernière journée de l’année 2019. Les frais reliés aux demandes de permis de démolition ou d’élévation de maisons ont aussi été annulés pour ces personnes. 

Comparaison avec 2017

En 2017, l’état d’urgence avait duré 11 jours.

Le niveau d’eau élevé a duré plus longtemps cette année. Le traversier situé à Cumberland avait cessé ses opérations pendant huit jours, il y a deux ans. Cette année, il a été fermé pendant un mois complet. 

Lors de la crue printanière de 2017, 126 000 sacs de sable avaient été installés à Clarence-Rockland. Cette année, près du double ont été utilisés, soit 250 000.