Le niveau d’alerte à une « veille de crue » est en vigueur pour l’Est ontarien.

Clarence-Rockland: «Ça pourrait être pire qu’en 2017»

Le niveau d’alerte à une « veille de crue » est en vigueur pour l’Est ontarien.

Les niveaux d’eau dans l’Est ontarien n’auraient pas encore dépassé le niveau de surveillance, mais la Conservation de la Nation Sud (CNS) continue d’observer les conditions.

« Ça pourrait être pire qu’il y a deux ans, mais ça dépend. Le vent pourrait pousser plus au nord, donc c’est incertain si ça va passer au-dessus de nous, ça reste à voir », a affirmé, jeudi, le maire de Clarence-Rockland Guy Desjardins.

Le danger se situe surtout dans les plaques de glace, encore très nombreuses, qui pourraient fondre en raison des températures plus chaudes qui sont prévues, croit le maire. Combinées avec les 40 à 50 millimètres de pluie qui devraient tomber dans tout le bassin versant de la rivière des Outaouais, il s’agit là d’un cocktail idéal pour un sinistre naturel.

« Si on voit qu’il se met à pleuvoir beaucoup, toutes les sources nécessaires seront contactées. On a un bateau d’urgence, on est plus équipés avec nos sacs de sable, les employés sont avertis », assure M. Desjardins.

Des sacs de sable sont disponibles pour les résidents de Clarence-Rockland à l’aréna Jean-Marc Lalonde, au 1450, avenue Du Parc.

À Alfred-Plantagenet, des sacs sont aussi disponibles, au garage municipal de Lefaivre, en cas d’inondation ou d’urgence. 

Municipal 411

Les Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR) ont tenu à rappeler aux citoyens, par voie de communiqué, d’utiliser l’outil de cartographie en ligne Municipal511.ca. 

Cet outil bilingue permet aux divers départements des Travaux publics de signaler, en temps réel, les fermetures temporaires des chemins municipaux causées par les conditions météorologiques, entre autres. Il sera mis à jour régulièrement par les CUPR ainsi que par les huit municipalités qui les composent. 

Traversier

Le traversier Ecolos, qui connecte l’île de Clarence à la municipalité de Thurso, continuera d’opérer jusqu’à ce que l’eau empêche les véhicules de se rendre au bateau. Les opérateurs ont confirmé qu’un avis sera publié et que la population en sera informée si la situation se confirme.