Jeanne Charlebois refuse tout débat parce que, selon elle, celui de 2010 avait été faussé par les «tactiques politiques» de son adversaire.

Charlebois dit non aux débats

L'ancienne mairesse et actuelle candidate à la mairie de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, refuse tout débat. Du coup, les hostilités sont lancées; le maire sortant René Berthiaume continue de convoquer sa rivale en duel.
Cette semaine, ce dernier a accusé publiquement Mme Charlebois de vouloir se défiler. «Je demande à Mme Charlebois d'accepter de débattre. La population de Hawkesbury mérite au moins cela. Je ne comprends pas son refus de discuter ouvertement des enjeux concernant notre ville. A-t-elle quelque chose à cacher à la population?»
De mauvais souvenirs
Mme Charlebois a répondu à cette accusation en affirmant que sa dernière expérience de débat, selon elle, avait été faussée par les actions du maire Berthiaume.
«À l'élection municipale de 2010, j'ai accepté avec plaisir un débat afin qu'une discussion honnête soit entamée sur les dossiers de la Ville, surtout sur l'économie. Malheureusement, j'ai été déçue par les tactiques politiques de M. Berthiaume. Il est arrivé le soir même du débat avec des d'autobus remplis de partisans et la salle était bondée. Tout au long du débat, ses partisans m'ont empêché, par leur bruit continuel, de répondre aux questions, au point même où le modérateur avait perdu contrôle de la soirée», explique Mme Charlebois. Cette dernière dit donc préférer mener sa campagne de porte en porte.
Mais M. Berthiaume persiste et signe. «Durant son mandat de 2006 à 2010, Mme Charlebois a démontré son manque de respect envers la population en retirant la période de questions des résidents au début des réunions de conseil. Il est évident que Mme Charlebois ne veut pas se faire rappeler la discorde qui existait à la table du conseil lorsqu'elle était mairesse. Je soutiens qu'il est temps d'informer nos électeurs.»
Défaite par René Berthiaume en 2010, Jeanne Charlebois s'est entourée d'une équipe de candidats, majoritairement formée de conseillers sortants, pour reprendre la barre de la ville.